Chemin de navigation

La Hongrie aux commandes du Conseil de l'UE - 03/01/2011

Budapest: bâtiment du Parlement hongrois sur les rives du Danube © UE

La Hongrie a succédé à l'Espagne et à la Belgique à la tête du Conseil de l'UE le 1er janvier 2011.

Entrée dans l'Union européenne en 2004, la Hongrie assume la présidence du Conseil de l'UE pour la première fois. La stabilisation de l'économie européenne, l'élargissement de l'Union, l'énergie et l'intégration des Roms font partie de ses priorités.

La présidence hongroise débute alors que la reprise économique reste inégale dans l'Union et que la sortie de crise doit être consolidée. Face aux difficultés de la zone euro, les États membres ont convenu de réviser le traité de Lisbonne, afin de pérenniser le mécanisme de stabilisation English mis en place pour venir en aide à la Grèce et à l'Irlande. Un des objectifs de la nouvelle présidence sera de faire avancer les négociations sur ce sujet.

Elle entend également progresser dans le domaine de la coordination des politiques économiques entre les États membres. Elle lancera à cette fin le «semestre européen», une période au cours de laquelle les projets de budget de chaque pays seront passés en revue au niveau européen afin de détecter d'éventuels déséquilibres.

Sur le plan social, la Hongrie travaillera à l'élaboration d'une véritable stratégie européenne en faveur de l'intégration des Roms. Une utilisation plus efficace des fonds européens permettrait d'améliorer les conditions de vie de cette communauté.

Un des moments forts de cette présidence sera l'organisation d'un sommet sur l'énergie, qui visera notamment à assurer l'interconnexion des réseaux électriques et gaziers des États membres. Le but est de réduire la dépendance de l'Union, en particulier pour son approvisionnement en gaz.

La nouvelle présidence souhaite aussi approfondir les relations de l'UE avec l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Géorgie, la Moldavie, l'Ukraine et le Belarus. Elle accueillera ces pays en mai lors du deuxième sommet du «partenariat oriental».

Enfin, la Hongrie soutiendra activement le processus d'élargissement de l'Union, en particulier à la Croatie. Candidat depuis 2004, le pays entre en effet dans la phase finale de ses négociations d'adhésion.

Site web de la présidence hongroise du Conseil de l'UE

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles