Chemin de navigation

Sécurité des aliments: protéger les personnes et les animaux - 13/06/2014

Des barquettes de fruits sur un étal © iStockphoto

En 2013, le réseau européen d'alerte rapide en matière de sécurité alimentaire a poursuivi avec succès sa mission importante, qui est d'empêcher la commercialisation de denrées nocives et de lutter contre les fraudes. 

L'an dernier, le système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) English a reçu 3 205 notifications relatives à des produits alimentaires présentant des risques pour la santé. C'est ce qu'indique le nouveau rapport annuel, qui relève par exemple la contamination de fraises par le virus de l'hépatite A ou la présence de bactéries E.coli dans de la viande.

Le réseau du RASFF réunit les 28 pays de l'Union européenne (UE), ainsi que plusieurs pays non membres, leur permettant ainsi de partager des informations sur les risques potentiels que certaines denrées alimentaires et aliments pour animaux présentent pour la santé et de coordonner une réaction immédiate.

La rapidité de détection des problèmes permet de retirer du marché les produits concernés ou d'organiser leur rappel. Certains produits sont bloqués avant leur commercialisation; c'est le cas par exemple des produits extérieurs à l'UE dont l'importation est refusée pour des raisons de sécurité.

35 ans de protection

La grande majorité des notifications concernent des denrées destinées à la consommation humaine (85 % des cas en 2013), suivies par les aliments pour animaux (8 %). Les 7 % restants concernent des problèmes liés à des matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires English (emballages, machines, etc.).

Le RASFF a été jusqu'ici utilisé principalement par les pouvoirs publics et les autorités de régulation, mais un nouveau site web destiné aux consommateurs English a été lancé. Celui-ci permet d'interroger une base de données répertoriant les dernières alertes de santé publique reçues par le système.

Selon le rapport de 2013, le nombre de notifications a diminué de 9 % par rapport à 2012, une baisse qui concerne notamment les refus aux frontières et les notifications d'information ne nécessitant pas de suivi. Cela indique que le travail des autorités de régulation a gagné en efficacité et porte davantage sur des dossiers sérieux nécessitant d'agir sans délai.

Lutte contre la fraude alimentaire

Le scandale de la viande de cheval qui avait secoué l'Europe début 2013 a illustré l'importance du RASFF: les informations recueillies sur la viande frelatée avec de la viande de cheval ont été déterminantes pour faire avancer les enquêtes et retrouver la source de la fraude.

Ce scandale a toutefois montré à quel point il est difficile de déceler les fraudes alimentaires, compte tenu de la complexité des chaînes de distribution mondialisées. Le système d'alerte précoce actuel reçoit déjà des indices essentiels pour retrouver des produits au moyen de notifications de suivi portant sur des cas signalés auparavant.

Étapes suivantes

L'UE est en train de créer un nouvel outil de lutte contre les fraudes alimentaires qui permettra de coordonner les mesures de prévention de la fraude transfrontière et de renforcer les échanges de données. Ce système viendra compléter le travail du réseau contre la fraude alimentaire  ελληνικάбългарскиhrvatskiDeutschdanskEnglishGaeilgesuomičeštinaeesti keelmagyarespañol, créé récemment, et s'inspirera du modèle de partage d'informations du RASFF, qui a fait ses preuves. 

Système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux English

Communiqué de presse – «Sécurité des denrées alimentaires: 35 ans au service de la protection de la santé humaine et animale»

Rapport 2013 sur le RASFF English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles