Chemin de navigation

Changement climatique: planifier en prévision des catastrophes - 18/04/2013

Un avion largue sa cargaison d'eau sur un incendie de forêt © UE

La stratégie vise à coordonner les actions des pays de l'UE face aux conséquences du réchauffement mondial sur les populations.

L'Union européenne (UE) s'est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Elle ne peut cependant pas se contenter de fixer des objectifs English pour freiner la hausse progressive des températures moyennes de la planète.

En effet, la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes menace déjà la vie, la santé, les biens et les sources de revenus des citoyens. L'Europe centrale et méridionale est confrontée à de plus en plus de vagues de chaleur, d'incendies de forêts et d'épisodes de sécheresse, tandis que les inondations et l'érosion côtière devraient s'intensifier dans le nord et le nord-est de l'Europe.

Certains pays appliquent déjà des mesures pour faire face aux effets du réchauffement climatique. D'autres en revanche n'ont encore rien mis en place, pour diverses raisons. C'est pourquoi la Commission propose une approche plus coordonnée au niveau de l'UE.

Cette optique paraît la plus logique, étant donné que le manque de préparation dans un pays ou une région peut entraîner des problèmes ailleurs. Sans compter que les conséquences de phénomènes extrêmes, tels que les inondations, l'érosion et les incendies de forêts, représentent souvent des problèmes communs. La stratégie de l'UE English poursuivrait les objectifs suivants:

  • aider les pays et les villes à établir des plans en matière d'adaptation au changement climatique en leur apportant un soutien financier ou autre;
  • inclure, dans les programmes de l'UE, des mesures appropriées destinées aux secteurs économiques essentiels, comme l'agriculture et la pêche, et aux projets régionaux. Ces mesures viseraient à renforcer la résilience des infrastructures et à encourager les personnes, les entreprises et les autorités nationales à s'assurer contre les pertes dues aux catastrophes;
  • encourager la recherche sur les effets potentiels du changement climatique et étendre le réseau d'information en ligne de l'UE sur l'adaptation (Climate-Adapt English ).

Les plans nationaux encourageraient les solutions locales peu coûteuses qui soutiennent la croissance économique et l'emploi. L'autre option — ne rien faire — pourrait coûter à l'UE près de 250 milliards d'euros par an d'ici à 2050.

Des assurances contre les catastrophes

Parallèlement, la Commission lance une consultation publique visant à déterminer si l'UE doit intervenir pour qu'une assurance suffisante soit disponible afin de couvrir les pertes provoquées par des catastrophes météorologiques. La stabilité financière d'un pays risque d'être compromise si les fonds publics doivent être utilisés pour aider les personnes qui ne disposent pas d'une assurance adéquate à se relever après une catastrophe majeure.

Prochaines étapes

La Commission envisagera de proposer une législation européenne exigeant des pays membres qu'ils établissent et mettent en œuvre des plans d'adaptation si l'approche volontaire actuelle ne produit pas de résultats probants d'ici à 2017.

En savoir plus sur l'adaptation au changement climatique English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles