Chemin de navigation

Une stratégie de l'UE pour protéger les espèces et les habitats - 03/05/2011

Une grenouille dite «rousse» (Rana temporaria) émergeant d'un plan d'eau © istock/Alasdair Thomson

La nouvelle stratégie élaborée par la Commission pour préserver la biodiversité poursuit plusieurs objectifs: faire reculer d'ici à 2020 le taux très élevé d'extinction des espèces, rétablir autant que possible les écosystèmes naturels dans l'UE et contribuer davantage à la lutte contre la perte de biodiversité au niveau mondial.

La biodiversité — c'est-à-dire la grande variété des écosystèmes, des espèces et des gènes présents sur notre planète — est menacée. Le taux d'extinction des espèces est extrêmement élevé: il est entre 100 et 1 000 fois supérieur au rythme naturel.

Dans l'Union européenne, seuls 17 % des habitats et des espèces et 11 % des écosystèmes protégés par l'UE sont dans un bon état de conservation. Les autres subissent des pressions, en particulier des activités humaines, ou sont en déclin. Ainsi, un quart des espèces animales sont menacées d'extinction — comme le phoque moine de Méditerranée, le lynx ibérique et la grenouille de Karpathos.

La diminution de la biodiversité est une perte immense, qui affaiblit les systèmes naturels dont dépendent nos sociétés et nos économies. C'est, avec le changement climatique, la plus grande menace environnementale à laquelle nous devons faire face.

Une nouvelle vision

L'approche adoptée par l'UE jusqu'à aujourd'hui s'est révélée trop vaste et insuffisamment efficace. Elle n'a pas réalisé l'ambition collective des pays de l'UE d'enrayer la perte de biodiversité. La nouvelle stratégie English propose de concentrer les efforts d'ici 2020 sur six actions prioritaires :

  • mettre pleinement en œuvre la législation européenne protégeant les oiseaux et les habitats;
  • maintenir et consolider les écosystèmes, en rétablissant au moins 15 % des zones dégradées;
  • renforcer la contribution de l'agriculture et de la foresterie à l'amélioration de la biodiversité;
  • garantir l'utilisation durable des ressources de pêche en réduisant les captures d'ici 2015 à des limites définies scientifiquement (actuellement, 88 % des réserves halieutiques de l'UE sont surexploitées ou considérablement appauvries);
  • lutter contre les espèces exotiques qui envahissent les habitats naturels et menacent actuellement 22 % des espèces indigènes;
  • renforcer la contribution de l'UE à la lutte mondiale contre la perte de biodiversité.

Cette stratégie est conforme aux engagements internationaux pris par l'UE dans le cadre de la convention des Nations unies sur la diversité biologique, qui définit une série d'objectifs planétaires à atteindre d'ici 2020.

Elle répond aussi aux objectifs fixés dans l'initiative de l'UE pour une Europe efficace dans l'utilisation des ressources English .

Une stratégie à l'échelle européenne est nécessaire pour aider les États membres à coordonner leurs efforts face à cette menace commune. Elle s'appuiera sur le réseau Natura 2000 English , qui comprend 25 000 sites naturels protégés, couvrant 18 % du territoire de l'UE.

La proposition doit encore être examinée et approuvée par le Parlement européen et les gouvernements nationaux.

En savoir plus sur la biodiversité English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles