Chemin de navigation

Réaction aux catastrophes: aider les pays à s'entraider - 13/08/2010

Bombardier larguant de l'eau sur une forêt en feu © UE

L'UE coordonne l'aide d'urgence pour les pays en détresse.

Les étés en Europe sont souvent marqués par des inondations et des incendies dévastateurs, et l'année 2010 ne fait pas exception à la règle. Le Centre de suivi et d'information (MIC) English de l'Union européenne (UE) veille à ce que les pays touchés obtiennent rapidement de l'aide.

Fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le centre, qui siège à Bruxelles, gère les urgences survenant dans le monde entier et coordonnne les ressources affectées aux interventions de secours. Il intervient sur tous les types de catastrophes, qu'elles soient d'origine naturelle ou humaine, et sert de plateforme de communication entre les pays. Dès qu'il reçoit une demande d'aide, il alerte les donateurs potentiels et fait correspondre les propositions d'aide aux besoins sur le terrain. Il se charge de recenser des équipements et d'autres ressources et peut également dépêcher des experts sur les lieux.

En juillet dernier par exemple, le Portugal a demandé des équipements de lutte contre les incendies de forêt. Trois pays ont immédiatement réagi et l'offre de deux bombardiers à eau proposée par l'Italie a été acceptée.

Peu de temps auparavant, la Roumanie avait lancé un appel à la suite d'importantes inondations ayant coûté la vie à 25 personnes. Quelques heures après, elle recevait des propositions d'aide de la part de quatre pays membres de l'UE.

Le centre devrait bientôt voir son rôle renforcé. L'augmentation et l'aggravation des feux de forêt, des inondations et des sécheresses survenus en Europe ces dernières années nécessitent de mettre en place des mesures davantage axées sur la prévention.

La Commission souhaite transformer le MIC en un véritable centre opérationnel doté de ressources propres pouvant être immédiatement déployées. Des projets sont également en cours afin de créer un réseau de formation aux catastrophes et un système d'alerte rapide au niveau européen.

Créé en 2001, le MIC peut également être sollicité par des pays ne faisant pas partie de l'UE, pour autant que celle-ci lui accorde son aide. C'est ce qui s'est passé après les tremblements de terre à Haïti et au Chili et, plus récemment, après la marée noire survenue dans le golfe du Mexique.

La Russie vient récemment d'être la proie de violents incendies, et bien que les autorités n'aient pas encore fait appel au centre, de nombreux pays européens ont offert leur aide. La vice-présidente Catherine Asthon a également déclaré que l'UE était prête à lui prêter assistance, pendant et après la catastrophe.

En savoir plus sur la protection civile européenne English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles