Chemin de navigation

Maîtriser la hausse des prix et des coûts de l'énergie - 29/01/2014

Une main tenant une fiche électrique © UE

Un nouveau rapport de l'UE sur les prix et les coûts de l'énergie avance des propositions visant à réduire les coûts pour les consommateurs, tout en préservant la compétitivité des entreprises européennes sur le marché mondial.

Entre 2008 et 2012, les prix de détail de l'énergie ont sensiblement augmenté en Europe, alors que les prix de gros de l'électricité chutaient et que ceux du gaz restaient stables. On observe également de grandes différences entre les pays de l'UE, certains consommateurs payant de 2,5 à 4 fois plus que les autres.

Axé sur le gaz et l’électricité, le rapport sur les prix et les coûts de l'énergie analyse les raisons de la hausse des prix de détail et suggère aux consommateurs et aux entreprises des moyens de réaliser des économies d’énergie et de limiter les dépenses énergétiques.

Alléger les factures des consommateurs

L'UE s'est fixé pour objectif d'achever le marché commun de l'énergie en 2014 et de poursuivre le développement des infrastructures énergétiques. Un marché intérieur plus ouvert et mieux coordonné devrait stimuler les investissements et la concurrence et améliorer l’efficacité dans plusieurs domaines, ce qui permettrait de réduire les prix et de garantir des conditions de concurrence plus équitables au sein de l'UE.

Pour faire baisser les coûts, les ménages et les entreprises doivent améliorer leur efficacité énergétique, en optant pour des produits et des pratiques plus économes en énergie. En outre, les consommateurs devraient tirer parti des tarifs plus avantageux ou, si possible, se tourner vers des fournisseurs offrant de meilleurs prix.

Comme ce sont les ménages les plus pauvres qui sont le plus durement touchés par la hausse des prix de l'énergie, les pouvoirs publics doivent également envisager de prendre des mesures visant à protéger les consommateurs les plus fragiles.

Maintenir la compétitivité de l'UE

L'écart se creuse entre l'UE et les autres grandes économies mondiales en matière de prix de l'énergie. D'après l'Agence internationale de l’énergie, cet écart devrait faire reculer la part de l'UE dans le marché mondial des exportations de biens à forte intensité énergétique, comme la céramique et l'aluminium.

Même si l'UE reste le premier exportateur mondial de ce type de biens, les efforts consentis pour compenser l'augmentation des coûts de l'énergie en renforçant l'efficacité énergétique devront sans doute encore s'intensifier.

L'UE doit continuer à travailler avec ses partenaires internationaux sur la question des subventions et des restrictions à l'exportation dans le secteur de l'énergie. Au besoin, elle doit aussi aider à protéger certains consommateurs industriels par des transferts budgétaires et des exonérations et allégements d'impôts et de taxes.

Investir dans l'avenir

Les prix de l'électricité étant voués à augmenter à court terme, il faut investir maintenant dans des réseaux électriques intelligents et des technologies modernes afin de produire, transporter et stocker l'énergie de manière plus efficace. Associées à la mise en place d'un marché commun de l'énergie, ces mesures devraient permettre une baisse des prix à long terme.

Une Europe qui possède des systèmes énergétiques souples, des consommateurs réactifs, de marchés compétitifs et une gouvernance efficace sera mieux armée pour limiter les hausses de prix, consentir des investissements et freiner l'augmentation des coûts.

Communiqué de presse: questions et réponses concernant le rapport sur les prix 

Marché européen de l'énergie 

Énergie: améliorer la donne pour les consommateurs

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles