Chemin de navigation

Énergies renouvelables au-delà de 2020: plan de croissance - 08/06/2012

Route à travers champ avec des éoliennes en arrière-plan © iStockphoto.com/Robert Mandel

La croissance du marché des énergies renouvables risque de ralentir si l'UE ne prend pas maintenant de nouvelles mesures pour réduire les coûts et stimuler l'investissement. La Commission propose différents moyens pour y parvenir.

L'UE est en passe d'atteindre son objectif de produire 20 % de son énergie à partir de sources renouvelables d'ici à 2020, contribuant ainsi à lutter contre le changement climatique.

C'est une bonne nouvelle. Produire davantage d'énergies renouvelables — énergie éolienne, solaire, hydraulique, marémotrice, géothermique et issue de la biomasse — permet à l'UE de réduire sa dépendance envers les importations d'énergie, tout en stimulant l'innovation et l'emploi.

Toutefois, l'industrie se montre réticente à investir davantage dans les énergies renouvelables. Deux raisons à cela: les incertitudes sur l'orientation de la politique future de l'UE et la baisse trop lente des coûts.

En conséquence, si le prix des énergies renouvelables reste largement supérieur à celui des combustibles fossiles, la croissance du marché risque de s'enrayer après 2020.

La Commission a donc publié une communication sur les énergies renouvelables , dans laquelle elle examine les possibilités de réduire les coûts grâce à une approche européenne plus coordonnée. Elle y ébauche également les options envisageables pour l'après-2020.

Les coûts peuvent être réduits en encourageant la concurrence sur le marché européen de l'énergie. Les subventions en faveur des combustibles fossiles devraient être progressivement supprimées et les taxes énergétiques modifiées en vue de favoriser les investissements dans les technologies consommant peu de carbone. Parallèlement, l'aide accordée aux énergies renouvelables devrait être progressivement réduite ou supprimée, afin d'inciter ce secteur à concurrencer à long terme d'autres sources d'énergie.

Les programmes d'aide nationaux devraient également être revus afin de faire baisser les coûts. Ils devraient être simplifiés et harmonisés dans l'UE pour réduire les coûts administratifs supportés par l'industrie.

L'UE devrait encourager la production d'énergie éolienne et solaire là où elle est la moins coûteuse, comme le font les entreprises pour d'autres produits ou services. Un pays de l'UE pourrait alors acheter de l'énergie éolienne ou solaire à un autre pays, dans l'UE ou en dehors, si cette énergie lui revient moins cher que la production d'énergies renouvelables sur son territoire.

Et après?

La Commission commence à préparer les options envisageables pour l'après-2020, toujours dans l'optique de favoriser l'innovation et de réduire les coûts. Élaborer une politique maintenant encouragera l'industrie à réaliser les investissements à long terme nécessaires pour développer les énergies renouvelables.

La Commission a publié l'an dernier une feuille de route vers une économie à faible intensité de carbone , qui couvre tous les secteurs d'activité. Elle élabore par ailleurs des plans spécifiques aux différents secteurs de l'économie, tels que la feuille de route pour l'énergie à l'horizon 2050 .

En savoir plus sur les énergies renouvelables dans l'UE

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles