Chemin de navigation

Vers un secteur énergétique compétitif et moins polluant - 19/12/2011

Route à travers champ avec des éoliennes en arrière-plan © iStockphoto.com/Robert Mandel

La Commission propose des mesures pour réduire les émissions polluantes de plus de 80 % sans nuire à l'approvisionnement en énergie ni à la compétitivité

Déterminée à réduire d'ici à 2050 les émissions de gaz à effet de serre de 80-95 % par rapport aux niveaux de 1990, l'Union européenne étudie actuellement différents scénarios de «décarbonisation».

La Commission a publié en mars dernier une feuille de route vers une économie à faible intensité de carbone , qui couvre tous les secteurs d'activité. Elle élabore par ailleurs des plans spécifiques aux différents secteurs de l'économie, et vient de présenter le dernier en date: la feuille de route pour l'énergie à l'horizon 2050 .

Puisqu'il est difficile de prévoir quels seront les besoins et l'approvisionnement à l'avenir, le plan présente différents scénarios examinant les incidences, les enjeux et les possibilités liés à la modernisation du système énergétique. Ces scénarios tiennent compte de l'évolution possible des technologies, des réseaux et des prix du carbone.

Vers la décarbonisation

Les scénarios associent les quatre grands axes de la décarbonisation: efficacité énergétique, sources d'énergie renouvelables, énergie nucléaire et captage et stockage du carbone. Il en ressort que:

  • la décarbonisation est réalisable et pourrait être moins coûteuse à terme que la poursuite des politiques actuelles;
  • l'efficacité énergétique et les sources d'énergie renouvelables sont essentielles, quel que soit le bouquet énergétique retenu;
  • les investissements dans la modernisation des infrastructures doivent débuter dès maintenant afin d'éviter des changements plus coûteux à l'avenir;
  • la mise en place d'un marché commun de l'énergie est essentielle pour faire baisser les coûts et garantir la sécurité de l'approvisionnement; elle devrait être achevée pour 2014.

Tous les scénarios supposent que chaque État membre prenne des mesures pour lutter contre le changement climatique. Indépendamment des efforts déployés en matière de décarbonisation, des investissements s'imposent pour remplacer les infrastructures, dont certaines ont été construites il y a 40 ans.

Investir dans l'avenir

Les prix de l'électricité étant voués à augmenter jusqu'en 2030, il faut investir maintenant dans des réseaux d'électricité intelligents et des technologies modernes pour produire, transporter et stocker l'énergie de manière plus efficace. Associées à la mise en place d'un marché commun de l'énergie, ces mesures devraient permettre une baisse des prix à long terme.

Les coûts seront compensés par le volume élevé d'investissements durables effectués dans l'économie européenne, les emplois qui en résulteront et la diminution de la dépendance à l'égard des importations.

Prochaines étapes

Des initiatives fondées sur la feuille de route seront présentées dans les années à venir, à commencer dès l’année prochaine par des propositions concernant le marché intérieur, les sources d'énergie renouvelables et la sûreté nucléaire.

En savoir plus sur la stratégie énergétique de l'UE

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles