Chemin de navigation

Représentation abstraite d'un réseau © iStock/Andrey Prokhorov

L'Union européenne va investir 50 milliards d'euros dans les infrastructures afin d'améliorer les interconnexions en Europe, stimulant ainsi la compétitivité et l'emploi.

Pour assurer son avenir économique, l'Europe a besoin de réseaux de transport, d'énergie et de télécommunications numériques intelligents, durables et interconnectés. La crise financière a cependant réduit le volume des investissements privés et publics dans les projets d'infrastructure. C'est pourquoi la Commission propose un nouveau plan de financement English pour accélérer les investissements à long terme dans les transports routier et ferroviaire, les réseaux électriques, les gazoducs et les réseaux large bande à haut débit.

Doté de 50 milliards d'euros, ce fonds servirait à encourager les investisseurs privés et publics à contribuer au financement de ce type de projets, qui risqueraient sinon de ne pas voir le jour. Il soutiendrait également les modes de transport moins polluants et la production d'énergie renouvelable, conformément à la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l'emploi.

Amélioration des réseaux de transport: 31,7 milliards d'euros

En Europe, les systèmes de transport se sont généralement développés en réseaux distincts, propres à chaque pays. L'Union européenne joue donc un rôle important en aidant les pays à coordonner leurs activités de planification, de gestion et de financement des liaisons de transport transfrontalières.

Le fonds soutiendrait ces efforts coordonnés en investissant dans des projets d'infrastructure qui facilitent la circulation des personnes et des biens, surtout entre l'est et l'ouest de l'Union européenne. Ces investissements privilégieraient les modes de transports durables et peu polluants.

En savoir plus sur la politique en matière de transports English

Interconnexion des réseaux d'énergie: 9,1 milliards d'euros

Les moyens alloués par l'Union européenne encourageraient la construction de liaisons plus nombreuses entre les États membres, ce qui faciliterait l'acheminement d'énergie d'origine renouvelable ou fossile.

L'amélioration des infrastructures transeuropéennes permettrait de disposer d'un approvisionnement plus sûr et moins coûteux, tout en rapprochant l'Union européenne de ses objectifs en matière de changement climatique.

En savoir plus sur la politique énergétique English

Développement des réseaux de télécommunications numériques à haute vitesse: 9,2 milliards d'euros

Les investissements seraient consacrés en priorité à la création de réseaux à haut débit et de services numériques paneuropéens. Selon la Commission, les moyens dégagés dans ce domaine par l'Union européenne pourraient entraîner 50 milliards d'euros d'investissements supplémentaires provenant d'autres sources.

Des subventions seraient également octroyées à la construction d'infrastructures permettant le déploiement de services dans les domaines de l'identification numérique, des marchés publics, des soins de santé, de la justice et des douanes. Ces aides garantiraient l'interopérabilité des réseaux et financeraient l'interconnexion des systèmes nationaux.

En savoir plus sur la politique numérique English

Prochaines étapes

Le fonds recourrait à des instruments innovants des marchés de capitaux, tels que des garanties et des emprunts obligataires, afin de lever des moyens supplémentaires provenant du secteur privé. Il s'inscrirait dans le cadre des propositions budgétaires de l'Union européenne pour la période 2014-2020.

La proposition doit maintenant être approuvée par les États membres et le Parlement européen.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles