Chemin de navigation

Maîtriser les prix pétroliers - 24/06/2008

Un pétrolier dans un port

Les pays producteurs de pétrole et ceux qui en importent doivent collaborer pour en réduire le prix.

Les prix du marché pétrolier ne pourront baisser que si l'on intervient sur les composantes de l'offre et de la demande, selon le commissaire Andris Piebalgs, qui s'exprimait lors d'un sommet sur l'énergie tenu le 22 juin dans la ville saoudienne de Djeddah.

«Le baril à plus de 100 dollars est néfaste pour les pays consommateurs comme pour les pays producteurs. Nous avons tous intérêt à travailler en partenariat afin de réduire la volatilité des marchés et de ramener les prix pétroliers à un seuil raisonnable. Nous devons agir ensemble pour restaurer la confiance et la stabilité dans l'économie mondiale et éviter la récession», a-t-il ajouté.

Il a appelé les pays producteurs de pétrole à accroître leur production et à investir davantage dans leurs capacités de production. Il a également exhorté les pays consommateurs à améliorer leur efficacité énergétique, à maintenir leurs stocks de sécurité à un niveau élevé et à lutter contre la spéculation financière.

Soucieuse d'approfondir le dialogue avec les pays producteurs, l'Union européenne invite l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à participer, le 24 juin à Bruxelles, à un « dialogue de haut niveau sur l'énergie». Cette rencontre sera la cinquième depuis l'ouverture des discussions, en novembre 2005. L'Union importe environ 40 % de son pétrole des pays de l'OPEP.

L'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole au monde, a promis d'augmenter sa production de 200 000 barils en juillet — la troisième augmentation en trois mois — et d'accélérer encore la cadence si nécessaire afin de ralentir la montée des prix, qui ont atteint un niveau record.

La situation actuelle apporte son lot de souffrances et de tensions, tant dans le monde industrialisé que dans les pays en développement. Au cours des dernières semaines, les manifestations et les grèves se sont multipliées dans toute l'Europe: pêcheurs, agriculteurs et routiers protestent contre l'envolée du prix du pétrole.

Alors que des voix s'élèvent pour dénoncer le rôle de la spéculation dans l'augmentation du coût de l'énergie, la Commission prévoit de surveiller l'évolution des prix et d'exiger une plus grande transparence sur le marché pétrolier. Lors des discussions à Bruxelles, l'OPEP présentera un rapport sur l'influence des marchés financiers sur le prix du pétrole.

La principale priorité de la Commission reste l'efficacité énergétique, sur le territoire européen comme ailleurs. L'Union européenne a proposé une politique intégrée en matière d'énergie et de changement climatique, afin de placer l'Europe sur la voie d'un avenir durable.

En savoir plus sur la politique pétrolière de l'UE

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles