Chemin de navigation

L'UE appelle à l'action pour aider les chômeurs et les créateurs d'emplois - 20/06/2013

Six jeunes tenant des pancartes portant des points d'interrogation © iStockphoto

La Commission appelle les dirigeants européens à adopter des mesures concrètes pour lutter contre le chômage des jeunes et instaurer un environnement favorable aux PME.

Les jeunes et les PME sont essentiels à la croissance économique. C'est pourquoi leurs préoccupations seront à l'ordre du jour de la réunion des dirigeants de l'UE organisée les 27 et 28 juin à Bruxelles. Les propositions de la Commission sont maintenant envoyées à chacun d'eux et aux membres du Parlement européen.

Près de 6 millions de jeunes de moins de 25 ans sont actuellement au chômage en Europe. Dans certains pays, plus de la moitié des jeunes souhaitant travailler sont sans emploi.

L'appel à l'action contre le chômage des jeunes lancé par la Commission propose de nouvelles idées pour favoriser l'insertion professionnelle des jeunes et presse les États membres de mettre rapidement en œuvre les programmes déjà adoptés, tels que l'initiative Garantie pour la jeunesse.

Approuvée en avril par les ministres des États membres, cette initiative vise à offrir à tous les jeunes un travail de qualité, un contrat d'apprentissage, un stage ou une formation continue, dans les quatre mois suivant la fin de leurs études ou la perte de leur emploi.

La Commission demande également aux régions qui enregistrent un taux de chômage des jeunes supérieur à 25 % de présenter des plans détaillés expliquant comment et par qui l'initiative sera mise en œuvre, ainsi que son mode de financement et la façon dont le suivi des progrès sera assuré.

La Commission propose de mobiliser immédiatement les 6 milliards d'euros alloués à l'initiative en faveur de l'emploi des jeunes, plutôt que de répartir ces fonds au cours de la prochaine période de programmation de sept ans, afin de faciliter la tâche d'un grand nombre de régions.

Le portail EURES sur la mobilité de l’emploi aide les personnes qui recherchent un emploi dans un autre pays de l'UE en publiant des offres d'emploi et en leur permettant de télécharger leur CV. L'initiative Ton premier emploi EURES offre une aide supplémentaire aux jeunes souhaitant travailler dans un autre pays de l'Union européenne, en finançant des cours de langue et d'autres formations, et en prenant en charge les frais de déplacement. Cette initiative est actuellement mise à l'essai dans six pays.

Des projets de ce type auront naturellement plus de chances de réussir si des emplois sont disponibles. Un des moyens de générer de l'emploi est de créer des conditions favorables aux PME, qui représentent à l'heure actuelle environ les deux tiers des postes dans le secteur privé.

En 2012, la Commission a demandé aux PME de recenser les actes législatifs de l'UE qu'elles considéraient comme les plus contraignants. Une grande partie des actes figurant dans le «Top 10» a déjà été améliorée. Les PME disposent dorénavant d'un meilleur accès aux marchés publics et les dispositions relatives à la sécurité des produits ont été simplifiées.

La Commission espère qu'un consensus entre les dirigeants européens sur ces questions insufflera une nouvelle dynamique, à l'heure où l'UE s'efforce de relancer son économie.

Pour en savoir plus sur le chômage des jeunes

Pour en savoir plus sur les PME en Europe

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles