Chemin de navigation

Un filet de sécurité sociale renforcé - 20/02/2013

Un sans-abri dormant dans l'embrasure d'une porte © UE

Aider les États membres de l'Union européenne à utiliser plus efficacement leurs budgets de sécurité sociale pour mieux protéger les plus pauvres.

Cinq années de crise économique ont plongé des millions de personnes dans la détresse financière ou les ont rapprochées de la pauvreté et de l'exclusion sociale. Les sans-abris sont devenus plus nombreux dans toute l'Union européenne. La plupart des systèmes de sécurité sociale sont au bord de la rupture et les États membres ont des difficultés à aider le nombre croissant de personnes dans le besoin.

Face à ce problème, la Commission propose des orientations English sur la façon dont les États membres peuvent au mieux utiliser leurs budgets de sécurité sociale pour protéger ces personnes et renforcer la cohésion sociale.

Ces recommandations s'inspirent des stratégies nationales qui se sont avérées gagnantes tant pour les citoyens que pour la croissance économique dans sa globalité. Il s'agit notamment d'investissements dans les services en vue de renforcer les compétences des citoyens et de les aider à saisir les occasions qui se présentent. Les pays concernés bénéficient généralement de taux de pauvreté inférieurs, d'une main-d'œuvre mieux formée, d'un taux d'emploi plus élevé et d'une meilleure situation économique. Les orientations de la Commission sont axées sur les points suivants:

  • répondre aux besoins des personnes qui se trouvent à des moments charnières de leur vie: des mesures supplémentaires doivent être prises pour réduire le risque de régression sociale et éviter ainsi des dépenses sociales accrues à l’avenir;
  • fournir l'aide aux personnes qui en ont le plus besoin en simplifiant les règles et en fournissant un soutien adéquat de manière plus efficace;
  • améliorer l'intégration des personnes dans la société et le marché de l'emploi en assurant des services d’accueil d'enfants et des systèmes d’éducation plus abordables, une aide à la formation et à la recherche d’emploi, une aide au logement et des soins de santé plus accessibles, par exemple.

La Commission formule également des recommandations relatives à la lutte contre la pauvreté infantile et préconise une politique plus intégrée d’investissements sociaux en faveur des enfants.

Investir dans l’enfance et la jeunesse s’avère particulièrement payant pour briser les cycles intergénérationnels de la pauvreté et de l’exclusion sociale et offrir aux personnes de meilleures perspectives tout au long de leur vie.

Les mesures proposées appuient d'autres propositions de la Commission visant à relever les défis sociaux et économiques auxquels l'Europe est confrontée, et notamment en matière d'emploi, d'emploi des jeunes et de pensions.

Prochaines étapes

La Commission sera attentive à la façon dont les États membres adaptent leurs systèmes de protection sociale et adressera le cas échéant les recommandations qui s'imposent aux pays concernés.

En savoir plus sur la politique de l'UE en matière de protection et d'inclusion sociales

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles