Chemin de navigation

16 % des Européens se disent victimes de discrimination - 10/11/2009

Ouvrier métallurgiste en chaise roulante © CE

La discrimination fondée sur l'âge est un problème de plus en plus répandu — c'est en tout cas ce que pensent la plupart des Européens.

La récession a renforcé le sentiment, partagé par une majorité d'Européens, que l'âge peut être un désavantage sur le marché de l'emploi. C'est ce que révèle la dernière enquête de l'UE sur les discriminations.

Quelque 58 % des sondés estiment aujourd'hui que la discrimination fondée sur l'âge est un problème répandu dans leur pays, contre 42 % il y a un an. Ils sont encore plus nombreux (64 %) à penser que ce type de discriminations va s'accentuer du fait de la récession.

L'enquête ne cherche toutefois pas à déterminer si les sondés estiment que la discrimination affecte plutôt des personnes considérées comme trop jeunes ou, au contraire, trop âgées. Elle indique que cette évolution de l'opinion publique pourrait être due à la hausse du chômage parmi les jeunes, mais note également que les personnes de plus de quarante ans se plaignent davantage de la discrimination fondée sur l'âge.

Le sondage a été mené en mai et juin 2009, pendant deux semaines. Près de 27 000 personnes ont été interrogées, dans les 27 pays membres de l'UE et les trois pays candidats à l'adhésion (ancienne République yougoslave de Macédoine, Croatie et Turquie). Six types de discriminations ont été abordés: origine ethnique, sexe, âge, handicap, orientation sexuelle et religion.

L'opinion publique a évolué de la même façon sur les questions de discriminations fondées sur le handicap. L'année dernière, la majorité des sondés considérait que cette forme de discrimination était rare. Ils sont maintenant plus de la moitié à estimer que le problème est répandu, et qu'il risque de s'aggraver du fait de l'augmentation du chômage.

Pourtant, le nombre de personnes déclarant avoir été personnellement victimes d'un traitement injuste (quel qu'en soit le motif) au cours de l'année écoulée est resté stable, à 16 %.

L'enquête parvient aux mêmes résultats lorsqu'elle regroupe les discriminations par catégories. Ainsi, le nombre d'expériences vécues de discriminations fondées sur l'âge ou le sexe n'a pas augmenté.

La discrimination à l'encontre de groupes ethniques continue d'être perçue comme le plus gros problème: 61 % des sondés estiment que ce phénomène est fréquent dans leur pays. Les chiffres étaient semblables l'année dernière. Toutefois, l'âge arrive maintenant en deuxième position (58 %).

Les résultats de cette enquête seront examinés lors du sommet européen de l'égalité qui se tiendra à Stockholm la semaine prochaine.

L'UE a commencé à étudier l'évolution de l'opinion publique sur les questions de discrimination en 2006, dans le cadre d'une campagne visant à sensibiliser les citoyens à leurs droits. La dernière enquête conclut que seul un Européen sur trois connaît ses droits dans ce domaine.

En savoir plus sur la lutte contre la discrimination dans l'UE

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles