Chemin de navigation

De nouvelles compétences pour de meilleurs emplois - 17/12/2008

Jeune femme, crayon à la main, consultant des annonces d'emplois dans un journal © CE

Selon un rapport, la plupart des actifs européens travailleront bientôt dans le secteur des services.

Selon un nouveau rapport English sur l'avenir du marché européen de l'emploi, trois actifs sur quatre travailleront dans le secteur des services (assurances, soins de santé, commerce de détail et enseignement, p. ex.) d'ici à 2020.

Le rapport indique également qu'un plus grand nombre d'emplois nécessiteront une formation supérieure et des qualifications de haut niveau en complément des compétences générales d'analyse et de communication, des connaissances informatiques et de l'esprit d'équipe. Parallèlement à cela, la demande en emplois demandant peu ou pas de compétences progressera elle aussi.

Ce rapport a été commandé par les dirigeants européens afin de préparer la main-d'œuvre aux emplois de demain English et d'éviter certains déséquilibres actuels. De nombreux secteurs éprouvent en effet des difficultés de recrutement en Europe, notamment dans les professions demandant des compétences de haut niveau. Pourtant, il n'est pas rare de voir des personnes ayant un niveau d'études élevé occuper des emplois peu qualifiés, ce qui montre que le fait de disposer de connaissances n'équivaut pas toujours à un surcroît de compétences.

La Commission a annoncé l'adoption de mesures destinées à surveiller et à anticiper l'évolution du marché du travail dans un contexte de crise économique. D'autres propositions visent à encourager l'orientation professionnelle et la mobilité des travailleurs, ainsi qu'à améliorer la compréhension du marché mondialisé grâce à des contacts avec des organisations internationales et certains pays comme les États-Unis, le Canada et la Chine. Un groupe d'experts sera créé à cet effet en 2009.

Le marché européen de l'emploi évolue rapidement sous l'effet des nouvelles technologies, de la mondialisation, du vieillissement de la population et de la transition vers une économie rejetant peu de CO2. Les sources d'emploi telles que l'agriculture et les industries de transformation traditionnelles continuent de céder le pas au secteur des services et aux professions fondées sur la connaissance. La faculté d'adaptation des travailleurs est essentielle à la croissance et à la paix sociale.

Près de vingt millions d'emplois devraient être créés dans l'Union européenne entre 2006 et 2020. Quatre-vingt millions supplémentaires sont attendus du fait du départ à la retraite des enfants issus du baby-boom et du recul de la population en âge de travailler. On s'attend à une pénurie de main-d'œuvre, même dans les secteurs supprimant des emplois. La Commission a fait remarquer que la crise économique rendait les prévisions difficiles et que ces chiffres pourraient changer.

Un programme visant à encourager la coopération entre les pays membres de l'Union sur la réforme de l'éducation et de la formation English est également en chantier.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles