Chemin de navigation

Une main tendue vers les personnes sans emploi - 16/12/2008

Chaîne de montage de voitures © CE

Les travailleurs ayant perdu leur emploi en raison de la crise économique pourront bénéficier de l'aide d'un fonds de l'Union européenne (UE).

La crise financière pesant de plus en plus lourdement sur l'économie, l'UE a décidé d'assouplir les règles concernant l'aide aux travailleurs licenciés.

La Commission a présenté une proposition visant à élargir le champ d'application du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation et à permettre aux États membres d'en bénéficier plus facilement.

Ce fonds dispose d'un budget annuel de 500 millions d'euros destiné à aider les personnes sans emploi à retrouver un travail. Les pays l'utilisent généralement pour financer des allocations de formation et de recherche d'emploi.

Les États membres peuvent demander l'aide du fonds lorsque l'évolution du commerce mondial oblige une entreprise à restructurer ou à délocaliser ses activités, et que cette situation entraîne le licenciement d'au moins mille personnes.

La Commission propose d'abaisser ce seuil à 500 personnes et de tenir compte également des licenciements dus à d'autres problèmes économiques, et non au seul commerce mondial. Elle souhaite doubler la durée de l'aide, en la faisant passer de un à deux ans, et réduire la participation demandée aux gouvernements européens.

Actuellement, les gouvernements doivent apporter une contribution d'un montant égal à celui de l'aide reçue. Dorénavant, les États pourraient recevoir une aide pouvant atteindre le triple de leur contribution.

Depuis la création du fonds en 2007, la Commission a approuvé le déblocage d'environ 68 millions d'euros. Quelque 15 000 travailleurs en ont bénéficié, dont 1 600 personnes ayant perdu leur travail cette année, lorsque l'équipementier automobile Delphi a fermé son site de Cadix (Espagne) pour augmenter la production d'une de ses usines au Maroc.

L'économie européenne commence à ressentir les effets de la pire crise financière depuis la «Grande Dépression» des années 1930. L'industrie européenne se contracte et le chômage est en hausse.

Le nombre de chômeurs dans l'UE a augmenté de 290 000 en octobre (date des derniers chiffres disponibles). Le taux de chômage atteint 7,1 %, contre 7,0 % en septembre; et 6,9% en octobre 2007.

Dans les pays de la zone euro, le taux de chômage est passé à 7,7 % en octobre, contre 7,6 % un mois plus tôt, et 7,3% en octobre 2007.

Les règles proposées ne sont que l'un des maillons de la stratégie adoptée par l'Union européenne face à la crise. Afin de sauver des emplois et d'en créer à court terme, la Commission propose d'adapter l'utilisation des fonds régionaux au plan de redressement économique de l'UE. Pour aider les citoyens à trouver du travail, la stratégie prévoit également de développer la coopération entre les pays de l'UE dans le domaine de l'enseignement et de la formation. Toutes ces mesures visent à renforcer la stratégie de Lisbonne pour la croissance et l'emploi.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles