Chemin de navigation

Mobiliser les travailleurs de l’UE - 23/09/2008

Les entreprises rappellent les avantages de travailler à l'étranger à l’occasion des Journées de l’emploi.

Ces prochaines semaines, des salons de l’emploi organisés dans toute l'Europe rappelleront les avantages de travailler dans un autre pays de l'UE. Les Journées de l'emploi, dont c’est la troisième édition cette année, sont une des initiatives lancées par l’UE pour encourager la mobilité des travailleurs afin de remédier à la pénurie de main-d'œuvre. L’année dernière, 150 000 demandeurs d’emploi y ont participé, certains décrochant un entretien d’embauche sur place.

Entre le 22 septembre et la fin du mois d’octobre, plus de 500 événements pour l'emploi sont prévus dans toute l'Europe. En plus des traditionnels salons de l’emploi, EURES, le service de l’emploi de l'UE, s'associe à l'Allemagne et à la Suisse pour mener une action conjointe sur le navire transbordeur du lac de Constance. D’autres activités communes seront organisées, par l’Autriche et la Hongrie dans le train reliant Szombathely à Mattersburg, et par la France et l’Italie dans le train Nice-San Remo.

De nombreux secteurs en Europe ont du mal à recruter, en particulier pour les postes exigeant des qualifications élevées. De ce fait, de plus en plus d’entreprises tentent d'attirer les travailleurs d'autres pays de l'UE. Mais la tâche est ardue: les Européens sont peu enclins à s’expatrier, fût-ce pour un meilleur emploi et un salaire plus élevé.

Selon une étude de 2007, quelque 5 millions d’Européens – soit environ 2,2 % de la main-d’œuvre de l’UE – vivent dans un autre État membre de l’UE. Cette proportion est un peu plus élevée qu’il y a quelques années, mais augmente moins vite que celle des ressortissants de pays hors de l’UE, qui représentent aujourd’hui 3,8 % de la main-d’œuvre européenne. Lorsqu'on les interroge sur leur réticence à s’expatrier, les Européens invoquent les conséquences d’un tel changement sur leur vie de famille et la difficulté d’apprendre une nouvelle langue et de s’adapter à une nouvelle culture. L'accès aux services sociaux et la reconnaissance des qualifications à l'étranger font aussi partie de leurs préoccupations.

L’Union européenne a pris des mesures pour renforcer la transparence des marchés du travail et protéger les droits des citoyens s’installant dans un autre pays de l'UE. Pourtant, et malgré le marché unique, il existe encore de nombreux obstacles juridiques à la mobilité des travailleurs.

La création du réseau EURES fait partie des initiatives de l’UE visant à améliorer la mobilité: ce réseau regroupe plus de 5 000 services locaux pour l'emploi et 750 conseillers spécialisés dans les questions de mobilité des travailleurs. Les demandeurs d’emploi peuvent consulter à tout moment jusqu’à 1,4 millions d'offres d'emploi sur le portail EURES, qui fournit aussi un vivier de candidats aux employeurs.

Participez aux Journées de l’emploi 2008

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles