Chemin de navigation

Quatre personnes âgées jouant aux cartes © UE

Le rapport prévoit que près d'un tiers des Européens auront 65 ans ou plus en 2060, pour une population totale de 517 millions.

La pyramide des âges devrait évoluer considérablement dans l'UE au cours des prochaines décennies, selon le dernier rapport English sur le vieillissement, publié aujourd'hui.

La population totale augmentera peu d'ici à 2060 (517 millions de personnes, contre 502 millions en 2010). En revanche, elle sera beaucoup plus âgée: on estime que 30 % des Européens auront 65 ans ou plus. Si l'allongement de l'espérance de vie constitue un progrès majeur, l'augmentation du nombre de personnes âgées est une source de difficultés importantes pour les économies et les systèmes de protection sociale européens.

Le revers de la médaille est, bien entendu, qu'il y aura moins de personnes en âge de travailler. En effet, le pourcentage des 15-64 ans devrait reculer de 67 % à 56 %, et la proportion actuelle de quatre actifs pour un retraité être réduite à deux.

Cette évolution démographique devrait avoir des conséquences importantes sur les finances publiques de l'UE. Si l'on se base sur les politiques actuelles, les dépenses publiques directement liées à l'âge (pensions de retraite, soins de santé et prise en charge à long terme) passeront de 25 % à environ 29 % du PIB entre 2010 et 2060, soit une augmentation de 4,1 points. Les dépenses relatives aux retraites devraient à elles seules passer de 11,3 % à près de 13 % du PIB d'ici à 2060. Toutefois, le rapport révèle de grandes variations entre les pays, qui tiennent essentiellement aux progrès de chacun dans la réforme des retraites.

Le rapport confirme donc qu'une action politique déterminée sera nécessaire pour faire face aux défis posés par le vieillissement de la population.

L'ampleur et le rythme du vieillissement de la population dépendront de plusieurs facteurs: l'espérance de vie, la fécondité et les flux migratoires à venir. On estime que l'espérance de vie à la naissance devrait passer de 76,7 ans en 2010 à 84,6 ans en 2060 pour les hommes, et de 82,5 à 89,1 pour les femmes. On anticipe une progression modeste du taux de fécondité dans l'UE, de 1,59 enfants par femme en 2010 à 1,71 en 2060. Enfin, le solde migratoire cumulé de l'UE devrait atteindre environ 60 millions de personnes d'ici à 2060.

En savoir plus sur la politique de l'UE en matière de vieillissement démographique

2012, Année européenne du vieillissement actif

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles