Chemin de navigation

L'économie se relève plus vite que prévu - 14/09/2009

Homme d'affaires lisant le journal © CE

La croissance devrait être de retour dans le courant du deuxième semestre 2009. Les prévisions restent incertaines, mais les craintes d'une récession prolongée s'apaisent.

L'économie de l'Union européenne montre des signes évidents de rétablissement et devrait renouer avec la croissance dans le courant du deuxième semestre 2009. Toutefois, du fait du ralentissement brutal enregistré fin 2008 et début 2009, les projections restent inchangées pour l'ensemble de l'année 2009: le PIB devrait chuter de 4 %, dans la zone euro comme dans l'ensemble de l'Union.

Dans une certaine mesure, l'amélioration des prévisions pour l'Europe reflète l'embellie des perspectives mondiales. Certaines régions, les économies émergentes d'Asie en tête, prévoient une nette croissance au cours des six prochains mois.

Mais cet optimisme est également dû à certaines raisons propres à l'Europe. La situation s'est améliorée sur les marchés financiers et l'activité économique reprend de la vigueur, stimulée par les programmes de primes à la casse et d'autres formes de dépenses publiques.

L'indice des prix à la consommation a baissé pendant la première moitié de l'année, les prix de l'énergie et des denrées alimentaires ayant diminué après les sommets atteints l'an dernier. Toutefois, le prix de la plupart des matières premières étant en hausse, les taux d'inflation devraient augmenter à nouveau vers la fin 2009.

Pour l’ensemble de l’année 2009, le taux d'inflation devrait se maintenir à 0,9 % pour l'Union européenne et à 0,4 % pour les pays de la zone euro. Les prévisions restent incertaines pour l'année prochaine, car le marché du travail et les finances publiques ressentiront encore les effets de la crise économique.

La reprise pourrait se révéler étonnamment vigoureuse — reste à savoir si elle sera durable. Dans ses prochaines prévisions, attendues en novembre, la Commission analysera les tendances jusqu'à la fin 2011 pour les vingt-sept pays de l'Union.

La Commission publie généralement ses prévisions économiques quatre fois par an, sous forme d'analyses complètes au printemps et à l'automne et de rapports intermédiaires plus succincts en février et septembre.

Ce rapport intermédiaire English se fonde sur des projections actualisées pour la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne et le Royaume-Uni, qui représentent ensemble quelque 80 % du PIB de l'Union européenne.

 

En savoir plus sur les prévisions économiques intermédiaires

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles