Chemin de navigation

Un plan de reprise économique pour bientôt - 30/10/2008

Le président Barroso et le commissaire Almunia, chargé de l'économie, lors de la conférence de presse à l'issue de la réunion des commissaires sur la crise financière © CE

La Commission esquisse une stratégie globale de sortie de la crise financière, alors que les dirigeants européens se préparent pour un sommet international.

La première priorité est d'atténuer les conséquences de la crise financière sur l'emploi, le pouvoir d'achat et la prospérité des Européens. Telle est la conviction du président Barroso, exprimée à l'issue d'une réunion d'urgence pendant laquelle les commissaires ont envisagé une nouvelle stratégie English .

Ce plan, qui devrait être présenté le 26 novembre, comprendra des mesures à court terme visant à éviter la récession. La Commission cherche à dégager des moyens financiers et envisage d'utiliser différemment les fonds disponibles. Elle souhaite également accroître le capital de la Banque européenne d'investissement English , l'institution de prêt à long terme de l'Union européenne, qui a d'ores et déjà alloué 30 milliards d'euros à un mécanisme de prêt destiné à aider les PME éprouvant des difficultés à obtenir un financement.

Conscient que la politique fiscale est une compétence nationale, M. Barroso a souligné la nécessité d'une coordination au niveau européen. «Nous devrons nager ensemble, ou couler ensemble», a-t-il déclaré. La stratégie s'efforcera d'améliorer la régulation et la surveillance du secteur financier européen.

L'UE accorde en outre un prêt d'urgence de 6,5 milliards d'euros à la Hongrie, pays durement touché par la crise. La Commission renforce son fonds de crise afin d'aider d'autres États membres en difficulté.

À l'heure de la crise financière, plusieurs pays s'inquiètent du coût du projet de l'UE visant à réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 (par rapport aux niveaux de 1990). M. Barroso estime au contraire que l'UE doit accélérer la lutte contre le changement climatique, car la marche écologique de l'économie ouvrira de nouvelles perspectives de croissance. Cette transition pourrait être encouragée par des mesures de financement dans le secteur des transports, de l'énergie et des technologies de pointe, ainsi que des réductions fiscales destinées à accroître la demande de biens et de services ayant un meilleur rendement énergétique.

Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE se rencontreront la semaine prochaine pour préparer le sommet international sur la crise financière, qui se tiendra le 15 novembre à Washington. L'objectif de ce sommet est d'améliorer la coordination entre pays et d'envisager les moyens d'éviter que pareille crise se reproduise. M. Barroso a rappelé que l'UE soutient une réforme du système financier mondial, qui doit être davantage régulé et surveillé à l'échelle internationale.

En savoir plus sur la stratégie English .

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles