Chemin de navigation

Les meilleures œuvres littéraires européennes récompensées - 09/10/2012

Logo du prix de littérature de l’Union européenne © UE

L'UE met à l'honneur 12 nouveaux talents – Prix de littérature de l'Union européenne 2012

Le prix annuel de littérature en est à sa quatrième édition. Il s'agit d'une des initiatives de l'UE visant à soutenir les auteurs, notamment en investissant près de 3 millions d'euros par an dans la traduction d'œuvres littéraires comptant parmi les meilleures d'Europe. Elles deviennent ainsi accessibles à davantage de lecteurs, ce qui permet aux auteurs de toucher un public plus large.

Les nouveaux talents récompensés reçoivent 5 000 euros et sont assurés d'une reconnaissance et d'une publicité appréciables lors de prestigieux salons du livre. Depuis 2010, les fonds alloués par l'UE ont permis de traduire les ouvrages de 32 des 35 lauréats dans 19 langues, soit 104 traductions au total. Les lauréats 2012 sont:

  • Anna Kim (Autriche) pour «Die gefrorene Zeit» (Le temps suspendu), qui parle d'une chercheuse venant en aide à un Kosovar
  • Lada Žigo (Croatie) pour «Rulet» (Roulette), un roman sur les jeux d'argent
  • Laurence Plazenet (France) pour «L’amour seul», l'histoire de deux amants qui se retrouvent séparés
  • Viktor Horváth (Hongrie) pour «Török tükör» (Miroir turc), qui invite le lecteur à un voyage aventureux dans la Hongrie du XVIe siècle
  • Kevin Barry (Irlande) pour «City of Bohane», qui se déroule dans 40 ans, dans une ville autrefois prospère située sur la côte ouest de l'Irlande
  • Emanuele Trevi (Italie) pour «Qualcosa di scritto» (Quelque chose d'écrit), l'histoire d'un écrivain qui se fait embaucher dans un service d'archives
  • Giedra Radvilavičiūtė (nom de plume de Giedra Subačienė, Lituanie) pour «Šiąnakt aš miegosiu prie sienos» (Ce soir je dormirai contre le mur), une série de nouvelles
  • Gunstein Bakke (Norvège) pour «Maud og Aud: ein roman om trafikk» (Maud et Aud: roman sur la circulation), qui parle d'une famille ravagée par un accident de la route
  • Piotr Paziński (Pologne) pour «Pensjonat» (La pension), qui décrit un pensionnat dont les résidents sont des rescapés de la Shoah
  • Afonso Cruz (Portugal) pour «A Boneca de Kokoschka» (La poupée de Kokoschka), une histoire sur l'amitié et l'identité
  • Jana Beňová (Slovaquie) pour «Café Hyena (Plán odprevádzania)» [Café Hyena (Comment raccompagner les gens)], de courts récits et des observations sur la relation entre une jeune femme et un homme vieillissant
  • Sara Mannheimer (Suède) pour «Handlingen» (L'action), qui parle du désir d'une femme de conquérir l'intégralité de la littérature

En savoir plus sur le soutien de l'UE à la culture

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles