Chemin de navigation

Une stratégie créative - 01/10/2012

Ce nouveau plan vise à favoriser la compétitivité, la croissance et l'emploi dans le secteur culturel et créatif européen.

Aujourd'hui, le secteur culturel et créatif doit s'adapter au passage aux technologies numériques, à la mondialisation et à l'évolution du comportement des consommateurs.

Les entreprises créatives ont dû mal à attirer les investissements dont elles ont besoin pour adopter les technologies numériques, indispensables pour réduire les coûts de production et accéder à de nouveaux marchés, par exemple.

Aussi la Commission propose-t-elle un ensemble de mesures English d'aide, nationales et européennes, qui vise notamment à promouvoir le développement des compétences et à favoriser les investissements.

Cette aide trouve tout son sens dans la période de crise que connaît l'Europe. En effet, quelque 8,5 millions de personnes travaillent dans le secteur créatif, qui va de l'architecture à l’artisanat d’art, en passant par le patrimoine culturel, le design, les festivals, la mode, le cinéma, la musique, les arts visuels et de la scène, les bibliothèques, l'édition, la radio ou la télévision.

Ces activités représentent jusqu'à 4,5 % du PIB de l'Union européenne et contribuent de manière significative aux autres secteurs, dans lesquels la créativité et le design sont de plus en plus une source d'innovation.

Agir directement

La Commission appelle les États membres à agir en particulier pour améliorer les compétences, faciliter l'accès au financement, accroître la compétitivité, développer les exportations et renforcer les liens avec les autres secteurs.

Au niveau de l'Union, la Commission propose d'utiliser de manière stratégique l'enveloppe de 1,8 milliard d'euros allouée au prochain programme Europe créative (2014-2020), ainsi que d'autres fonds existants. Elle prévoit notamment:

  • de favoriser l'esprit d'entreprise en réduisant les formalités administratives pour les PME, qui représentent une proportion importante du secteur culturel et créatif;
  • d'intégrer le marché numérique de l'Union, en adoptant une approche commune de la protection des droits de propriété intellectuelle et en réduisant la quantité de produits contrefaits vendus sur internet, par exemple;
  • de promouvoir la création de réseaux et le partage des bonnes pratiques commerciales dans toute l'Europe;
  • de garantir les crédits bancaires pour permettre aux entreprises et organisations du secteur créatif d'accéder au financement plus facilement;
  • de soutenir des mesures destinées à atteindre de nouveaux publics, à tester d'autres modèles économiques et à accroître les exportations internationales;
  • d'aider financièrement l'éducation et la formation, comme dans le cadre du programme Erasmus pour tous de l'Union européenne;
  • de recourir à un certain nombre de fonds existants pour renforcer la contribution de la culture au développement régional et local, tant en ville que dans les zones rurales.

En savoir plus sur le soutien de l'UE à la culture

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles