Chemin de navigation

Préserver le patrimoine culturel européen - 10/06/2011

L'édition 2011 du Prix du patrimoine culturel de l'Union européenne récompense 27 travaux de conservation et de recherche exemplaires.

Rendre à une gare centrale sa beauté architecturale d'antan, former la nouvelle génération de conservateurs ou sauver un monastère de la ruine: tels sont les exemples de travaux réalisés par des milliers de bénévoles et de professionnels pour préserver l'histoire architecturale de l'Europe.

Tous ces passionnés ont œuvré pour conserver les bâtiments, les structures, les fortifications et les ouvrages d'art qui constituent notre patrimoine culturel commun.

L'Union européenne récompense chaque année ces efforts dans le cadre du Prix du patrimoine culturel, également connu sous le nom de Concours Europa Nostra. Vingt-sept lauréats ont été désignés cette année. Six d'entre eux recevront en outre 10 000 euros chacun pour leur «contribution exemplaire».

Le concours Europa Nostra est soutenu par le programme européen de la culture, qui a octroyé 26 millions d'euros au cofinancement de projets consacrés au patrimoine depuis 2007. Il constitue un véritable investissement dans le secteur culturel et créatif européen, qui emploie 8,5 millions de personnes et représente 4,5 % du PIB de l'Union.

Parmi les projets récompensés en 2011, citons:

  • le musée à ciel ouvert de Weald & Downland à Chichester, au Royaume-Uni: un centre de formation pour la conservation de monuments historiques qui forme des étudiants, des professionnels et des bénévoles dans des domaines tels que l'encadrement en bois ou la restauration d'ouvrages historiques construits en briques;
  • la gare centrale d'Anvers, en Belgique: la «cathédrale ferroviaire» du 19e siècle a été restaurée et transformée en une gare de passage moderne équipée d'un tunnel sur trois niveaux;
  • les travaux de l'archéologue Tomáš Durdík: depuis vingt-cinq ans, Tomáš Durdík recherche, conserve et protège des châteaux et des fortifications en République tchèque et dans les régions avoisinantes;
  • l'étude architecturale des bâtiments de la zone tampon de Nicosie protégée par les Nations Unies: un projet de conservation exemplaire réalisé dans une zone sensible avec le concours de scientifiques et de professionnels issus des communautés chypriotes grecque et turque;
  • le monastère de Bredelar à Marsberg, en Allemagne: un groupe de bénévoles a sauvé de la ruine un ancien monastère en le transformant en un centre culturel et social.

En savoir plus sur l'aide à la culture et au patrimoine

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles