Chemin de navigation

Que le spectacle commence! - 07/01/2010

Mosquée d'Istanbul © UE

Les villes d'Essen, Pécs et Istanbul, nouvelles capitales européennes de la culture, donnent le coup d’envoi d'une année de festivités

Trois villes européennes entament une année de festivités culturelles, qui feront la part belle aux expositions, à la musique et au théâtre. Les villes choisies pour être capitales européennes de la culture en 2010 sont Essen (et la région de la Ruhr, en Allemagne), Pécs (dans le sud de la Hongrie) et Istanbul (en Turquie). Succédant à Linz (Autriche) et Vilnius (Lituanie), ces trois villes proposent chacune un programme riche, dont les manifestations devraient attirer des dizaines de milliers de visiteurs.

Cette année sera aussi l'occasion de célébrer le 25e anniversaire des «capitales européennes de la culture». Les manifestations organisées par les villes désignées doivent refléter leur dimension européenne et leurs habitants doivent y être associés. Elles doivent aussi favoriser le développement global des villes concernées. À cette fin, chaque «capitale» reçoit 1,5 million d'euros de l'Union européenne.

Les organisateurs du programme de la Ruhr espèrent contribuer au renouveau de cette grande agglomération urbaine de l'ouest de l'Allemagne comptant plus de sept millions d'habitants. Voici un siècle, la Ruhr était la principale région industrielle d'Europe, foisonnant de mines de charbon et d'aciéries. Aujourd'hui, les usines, les fourneaux et les canaux industriels abandonnés sont transformés en musées et en attractions touristiques.

Istanbul met en avant son histoire en tant que carrefour des civilisations où se rencontrent l'Europe et l'Asie. La Turquie, candidate à l'adhésion à l'Union européenne, n'est pas le premier pays extérieur à l'Union dont une ville devient capitale européenne de la culture: la ville norvégienne de Stavanger eut cet honneur en 2008.

Située à mi-chemin entre Essen et Istanbul, la ville hongroise de Pécs possède un riche patrimoine multiculturel. Plaque tournante historique pour les commerçants et les armées qui traversaient l'Europe, cette ville de 150 000 habitants espère tisser des liens avec les pays voisins, en particulier des Balkans, et devenir ainsi le centre de la vie culturelle de toute la région.

C'est ce week-end qu'Essen et Pécs donnent le coup d’envoi de leurs manifestations culturelles. En Allemagne, l'ancien et vaste complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein, qui figure sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, offrira un cadre extraordinaire à ces manifestations. À Pécs, la cérémonie d'inauguration rassemblera des comédiens et des marionnettistes en costumes historiques évoluant sur des musiques composées par Róbert Erdész, claviériste du groupe de renommée internationale Solaris.

Quant au coup d'envoi des festivités culturelles d'Istanbul, il sera donné le week-end suivant.

En savoir plus sur les capitales européennes de la culture

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles