Chemin de navigation

L'histoire, la culture et l'art à portée de souris - 20/11/2008

Logo de la bibliothèque numérique © CE

L'UE lance Europeana, la bibliothèque numérique européenne.

Europeana, la nouvelle bibliothèque numérique européenne permet d'accéder à une mine de documents historiques, de manuscrits rares et précieux et d'œuvres d'art remarquables.

Cet ambitieux projet a pour objectif de présenter au monde l'histoire, la littérature, les arts et les sciences des différents pays de l'Union européenne. Trois millions d'objets numériques – images, textes, son et vidéos – seront ainsi mis en ligne le 20 novembre et des millions d'autres les rejoindront bientôt.

On trouvera parmi ces trésors la partition de la 9e symphonie de Beethoven, la Déclaration des droits de l'homme de 1789, la Magna Carta britannique, la «Divine Comédie» de Dante et la Bible de Gutenberg.

Europeana permet aux internautes d'effectuer en un seul clic des recherches parmi des milliers de collections numérisées provenant de musées, de bibliothèques, d'archives nationales et de collections audiovisuelles des 27 États membres de l'UE, dont le Louvre à Paris, le Rijksmuseum à Amsterdam et le British Museum à Londres. L'institut national français de l'audiovisuel a fourni à lui seul 80 000 enregistrements d'émissions datant du XXe siècle, dont des prises de vue montrant les champs de bataille en France, en 1914.

«Le nombre de contributions que nous avons reçues a dépassé toutes nos espérances», raconte John Purday, qui travaille sur le projet. «Nous en voulions deux millions, nous en avons eu trois». Une recherche sous «Mozart» aboutit à 1 000 résultats et permet d'accéder à ses partitions et à sa correspondance, ou d'écouter des interprétations de ses œuvres.

Le site, qui est disponible en 23 langues, offre un accès gratuit à des œuvres tombées dans le domaine public, ce qui permet à tout un chacun de télécharger du matériel pour son usage personnel.

«Imaginez seulement les possibilités qu'elle offre aux étudiants, aux amateurs d’art ou aux chercheurs pour accéder en ligne aux trésors culturels des États membres, les regrouper et les étudier», a déclaré le président José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, qui co-finance le projet.

Pour l'heure, la plupart des objets numériques proviennent de France, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. D'autres pays, dont l'Allemagne, l'Espagne et la Pologne, devraient proposer des œuvres dans les prochains mois.

La bibliothèque devrait comprendre dix millions d'objets numériques d'ici à 2010. Et ce n'est qu'un début. À ce jour, 1% seulement des ouvrages historiques, des documents et des œuvres d'art provenant des quatre coins de l'Europe ont été numérisés, c'est-à-dire convertis dans un format permettant de les afficher sur un écran d'ordinateur.

L'UE prévoit de débloquer 119 millions d'euros au cours des deux prochaines années afin d'améliorer l'accessibilité en ligne du patrimoine culturel européen.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles