Chemin de navigation

Pour que les jeux vidéo restent un loisir - 22/04/2008

Symboles visuels utilisés pour indiquer les éléments suivants: violence, langage grossier, peur, contenu sexuel, drogue, discrimination et jeux de hasard

Au vu de l'inquiétude grandissante du public à l'égard d'un lien possible entre la violence de certains jeux vidéo et des comportements agressifs, l'UE invite le secteur des jeux vidéo à mettre en place un système de classification efficace.

Existe-t-il un lien entre des jeux vidéo graphiques où tout est permis et des incidents tels que la fusillade qui s'est produite dans une école finlandaise en novembre 2007? Oui, répondent certains pays qui ont interdit ou freiné la vente de jeux vidéo tels que «Manhunt 2». Que penser de la généralisation de la violence dans la rue ou de la soudaine vague d'agressions à l'arme blanche? Certains font valoir qu'aucun lien n'a été établi entre ces incidents et des jeux vidéo, mais les Européens n'en sont pas si sûrs. Une chose est certaine: les parents doivent savoir à quoi jouent leurs enfants.

L'Union européenne souhaite la mise en place, d'ici deux ans, d'un code de conduite sur la vente de jeux vidéo aux enfants, assorti d'un système de classification paneuropéen transparent et efficace.

Les ventes du secteur européen des jeux vidéo devraient atteindre quelque 7,3 milliards d'euros en 2008. Viviane Reding, commissaire européenne responsable des médias, se félicite de cet essor, mais estime que cela entraîne une «responsabilité accrue de l'industrie». Le système paneuropéen de classification par catégorie d’âge des logiciels de loisirs (PEGI) constitue, selon elle, un premier pas important.

Le système PEGI est aujourd'hui appliqué par 20 pays, mais l'objectif est de l'étendre à tous les États membres. «Notre message est clair: le secteur et les autorités nationales doivent aller plus loin pour que les parents soient en mesure de prendre les bonnes décisions pour eux-mêmes et leurs enfants», a ajouté Meglena Kuneva, commissaire européenne responsable des consommateurs.

Quelles sont les mesures à prendre?

  • Le secteur des jeux vidéo doit améliorer et mieux faire connaître les systèmes PEGI et PEGI Online.
  • Les États membres doivent intégrer PEGI dans leurs propres systèmes de classification et le faire davantage connaître.
  • Il faut trouver de nouveaux systèmes de vérification de l'âge des acheteurs.
  • Un code de conduite paneuropéen sur la vente de jeux vidéo aux mineurs doit être introduit.

Ces mesures doivent être prises rapidement: les jeux vidéo sont de plus en plus souvent accessibles via l'internet ou les téléphones mobiles, modes de chargement qui devraient représenter 33 % du total des ventes du secteur d'ici 2010. Les revenus du secteur européen des jeux vidéo représentent déjà la moitié de ceux du marché de la musique et dépassent ceux des salles de cinéma en Europe.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles