Chemin de navigation

Voitures propres: les constructeurs invités à maintenir le cap - 29/10/2008

Autoroute embouteillée © CE

L'UE entend aider les constructeurs à concevoir des voitures plus respectueuses de l'environnement.

La crise financière mondiale a déjà terrassé de nombreuses banques en Europe. Elle touche aujourd'hui le secteur européen de la construction automobile, qui est le plus important au monde.

Les ventes de voitures ont chuté, ce qui oblige les constructeurs à réduire leur production et à revoir leurs prévisions à la baisse. Plusieurs usines allemandes et françaises ont été fermées à titre temporaire, à l'heure où l'hypothèse d'une récession est évoquée de plus en plus souvent.

Face à la tourmente économique, la Commission réexamine sa stratégie pour ce secteur. Une conférence a été organisée à Bruxelles le 29 octobre afin de tirer un premier bilan et de recueillir des avis.

Cette conférence intervient alors que l'UE débat d'une proposition de législation visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone English (CO2) du parc automobile d'un cinquième d'ici 2012, portant ainsi la moyenne à 130 g/km. Les participants ont convenu que la conception de voitures respectueuses de l'environnement permettrait de lutter contre le réchauffement de la planète tout en préservant la compétitivité du secteur. Un groupe de travail sera mis en place pour promouvoir les voitures «propres».

La circulation automobile est responsable d'environ 12 % des émissions de CO2. Les participants à la conférence ont convenu que les mesures de réduction des émissions ne devaient pas porter uniquement sur les véhicules, mais également sur le carburant, les conducteurs et les routes. En matière de recherche, la priorité devrait aller aux technologies les plus prometteuses, telles que les voitures hybrides, électriques ou à hydrogène.

La Commission a présenté en 2007 sa stratégie en faveur du secteur automobile. Ce plan global vise à réduire les contraintes réglementaires, à améliorer l'accès aux marchés non européens, à encourager l'innovation grâce à la recherche et à rendre le transport automobile plus sûr.

Les constructeurs automobiles réclament à l'UE un prêt de 40 milliards d'euros pour les aider à concevoir des automobiles plus écologiques. Cette idée fait son chemin en Europe, les États-Unis ayant approuvé récemment une aide de 25 milliards de dollars (20 milliards d'euros) en faveur de l'industrie automobile américaine, sous la forme de prêts à taux réduit destinés à financer le développement de voitures consommant moins.

La limitation des émissions produites par les voitures s'inscrit dans le cadre des mesures sur le changement climatique que la Commission espère voir adoptées avant la fin de l'année. Celle-ci a appelé les gouvernements nationaux à ne pas sacrifier ces mesures en raison du ralentissement économique.

Véritable baromètre de l'économie européenne, l' industrie automobile English représente environ 3 % de son PIB et 7,5 % du secteur manufacturier dans son ensemble. Elle représente plus de 2 millions d'emplois directs et au moins 8 millions d'emplois indirects.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles