Chemin de navigation

Sécurité alimentaire: priorité à la traçabilité - 15/06/2010

Des vaches transportées à l'abattoir, en Allemagne © Reporters

La semaine vétérinaire européenne met l'accent sur l'identification et la traçabilité des denrées alimentaires.

Maladie de la vache folle, fièvre aphteuse, grippes aviaire et porcine: une succession d'épidémies et de menaces sanitaires a durement frappé les agriculteurs européens ces vingt dernières années. Ces crises, qui ont eu parfois des conséquences dévastatrices, ont rappelé l'importance de la traçabilité, autrement dit la capacité de suivre les denrées alimentaires tout au long de leur cycle de vie (production, transformation et distribution), au moyen notamment de codes-barres, de passeports pour animaux et de marques auriculaires.

Pourtant, les consommateurs n'ont pas toujours conscience des avantages de ces procédures, tandis que les professionnels jugent parfois trop contraignantes les règles européennes de traçabilité.

Du 14 au 20 juin, les États membres de l'Union européenne organisent une série d'événements visant à faire mieux connaître la question de la traçabilité, qui est le thème central de l'édition 2010 de la semaine vétérinaire européenne English . À Bruxelles, la semaine a commencé par une conférence de deux jours portant notamment sur le marquage électronique des ovins et la traçabilité dans l'agriculture biologique et le commerce international.

La traçabilité aide les autorités à maîtriser les menaces que des maladies animales ou des aliments contaminés peuvent faire peser sur la sécurité et l'approvisionnement alimentaires. Elle contribue également à garantir l'origine de spécialités régionales comme le jambon ibérique et le bœuf irlandais.

Depuis 2002, l'UE exige de toutes les entreprises spécialisées dans l'alimentation humaine et animale qu'elles soient capables d'identifier rapidement la source et la destination de leurs produits. Les producteurs ont également l'obligation de signaler tout risque aux autorités et de retirer du marché tous les produits concernés.

«Aujourd'hui, nous trouvons normal de connaître toute l'histoire d'un morceau de bœuf ou de pouvoir suivre le parcours d'un mouton dans l'Union ou d'un produit d'un bout à l'autre de la chaîne alimentaire», rappelle John Dalli, commissaire chargé de la santé. «Mais ce niveau de protection de la santé animale et de sécurité alimentaire n'a pas été atteint en un jour».

La traçabilité tout au long de la chaîne alimentaire: en savoir plus English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles