Chemin de navigation

«Nous sommes ce que nous mangeons»… mais que mangeons-nous? - 07/02/2008

Assortiment de charcuterie

La Commission propose de nouvelles règles visant à rendre l'étiquetage des aliments et des boissons plus clair et mieux adapté aux besoins des consommateurs européens.

Pour que les étiquettes remplissent leur fonction, elles doivent nous indiquer clairement ce que nous voulons savoir. Les étiquettes des denrées alimentaires English sont précieuses, car elles permettent aux consommateurs de choisir ce qu'ils mangent en connaissance de cause, en les informant aussi bien sur la teneur en sel ou en certains types de graisses que, par exemple, sur les risques potentiellement mortels liés aux allergies aux arachides.

Conformément à la nouvelle proposition English de la Commission, les informations essentielles devront dorénavant figurer clairement sur l’avant de l’emballage. Les règles en matière d’étiquetage des denrées alimentaires préemballées contenant des substances allergisantes (arachides, lait, moutarde, poisson, etc.) seront étendues à celles servies par les restaurants, les cafés, etc.

Grâce aux étiquettes plus claires, nous pourrons manger plus sainement, puisque nous saurons exactement ce que nous achetons. Les nouvelles règles prévoient que les informations relatives à l'énergie, aux graisses, aux glucides, au sucre et au sel devront mentionner la teneur par 100 ml/g (ou par portion) du produit et la proportion de l'apport journalier recommandé.

Pour la grandeur des caractères imprimés sur les étiquettes, la taille minimum de 3 mm proposée nous évitera bien des efforts pour trouver les informations recherchées. En outre, les slogans commerciaux ne pourront plus détourner notre attention des informations obligatoires.

À l'occasion de la présentation de la proposition, Markos Kyprianou, commissaire européen chargé de la santé, a déclaré: «Les étiquettes des denrées alimentaires peuvent avoir une influence déterminante sur les décisions d’achat du consommateur. Une étiquette floue, surchargée ou trompeuse, loin d’aider le consommateur, peut lui compliquer la tâche. La proposition adoptée aujourd’hui a pour objet de garantir que les informations essentielles figurent, de façon claire et lisible, sur les étiquettes des denrées alimentaires, pour donner au consommateur européen les moyens de faire le choix d’une alimentation équilibrée.»

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles