Commission européenne

Actualité | 04/02/2016

Prévisions économiques, hiver 2016: d’autres défis à relever

Le commissaire Pierre Moscovici a présenté les prévisions économiques de l’hiver 2016, qui indiquent une croissance modérée tirée par la consommation en dépit de défis mondiaux.

L’économie européenne entre dans sa quatrième année de relance, et la croissance se poursuit à un rythme modéré, principalement tirée par la consommation. Au même moment, une grande partie de l’économie mondiale est confrontée à des défis majeurs, de sorte que les risques qui pèsent sur la croissance européenne s'accentuent.

Dans la zone euro, la croissance devrait atteindre 1,7 % cette année contre 1,6 % l'an dernier, avant de grimper à 1,9 % en 2017. La croissance économique de l’UE devrait rester stable à 1,9 % cette année et augmenter pour atteindre 2,0 % l’an prochain.

Valdis Dombrovskis, vice-président pour l’euro et le dialogue social, a déclaré: «La relance se poursuit en Europe, et la croissance est globalement conforme aux prévisions de l'automne. Nous devons rester attentifs. La croissance modérée que connaît l’Europe est de plus en plus confrontée à un nombre croissant de vents contraires émanant du ralentissement de la croissance des marchés émergents tels que la Chine, de la faiblesse des échanges mondiaux et des tensions géopolitiques dans le voisinage de l’Europe. Il est important de poursuivre les réformes structurelles qui peuvent aider nos économies à se développer, à résister aux chocs futurs et à améliorer les perspectives d’emploi pour notre population

Pierre Moscovici, commissaire pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a déclaré: «L'économie européenne parvient à surmonter de nouveaux défis cet hiver, grâce à un pétrole bon marché, au taux de change de l'euro et à la faiblesse des taux d'intérêt. Néanmoins, la dégradation du contexte mondial constitue un risque face auquel nous devons redoubler de vigilance. Il reste encore du travail pour consolider l'investissement, accroître notre compétitivité de manière intelligente et parachever l'assainissement de nos finances publiques.»

Partager cette page

Références