Commission européenne

Actualité | 12/11/2015

La Valette: Lancement du Fonds d'urgence pour l'Afrique

Lancement d'un fonds spécial d'urgence de l'UE (1,8 milliard €) pour lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière en Afrique. Hier, signature avec l'Éthiopie d'un programme commun pour les migrations et la mobilité.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ainsi qu'un certain nombre
de chefs d'État ou de gouvernement européens, ont lancé aujourd'hui à la Valette (Malte) le fonds fiduciaire d'urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique.

Le fonds d'urgence est doté d'un montant de 1,8 milliard d'euros provenant d'instruments de financement de l'Union européenne ainsi que de contributions d'États membres de l'UE et d'autres bailleurs de fonds. Jusqu'à présent, 25 États membres de l'UE et 2 bailleurs de fonds ne faisant pas partie de l'UE (Norvège et Suisse) ont annoncé une contribution totale de 78, 2 millions d'euros.

Le fonds d'urgence est un moyen innovant par lequel l'UE renforce sa réponse collective aux difficultés actuelles sur le terrain, ainsi qu'un outil complémentaire à la coopération au développement de l'UE déjà existante dans la région pour aider les pays d'Afrique les plus fragiles et les plus vulnérables. Il viendra en aide aux régions du Sahel, du Lac Tchad, de la Corne de l'Afrique et de l'Afrique du Nord. Ensemble, ces régions couvrent les principales routes de migration africaines vers l'Europe. Les pays voisins de ces régions pourront également bénéficier des projets du Fonds pour faire face aux flux de migration régionaux et aux difficultés transfrontalières qu'ils occasionnent.

La première réunion du conseil stratégique du Fonds d'urgence de l'UE aura lieu dès aujourd'hui à la Valette pour assurer le lancement rapide des activités.

Hier, en marge du Sommet de la Valette, le président Juncker et la haute représentante / vice-présidente Mogherini ont également signé le programme commun pour les migrations et la mobilité (PCMM) avec l'Éthiopie.

Celui-ci reflète l'importance de l'Éthiopie en tant que pays clé d'origine, de transit et de destination de migrants irréguliers et de réfugiés de la Corne de l'Afrique sur la route vers l'Europe.

Les deux parties coopéreront sur les questions de la protection internationale et des besoins des réfugiés, de la migration légale et de la mobilité, de la migration irrégulière, de la contrebande et du trafic d'êtres humains et de la politique de développement. Des fonds seront mobilisés pour la mise en oeuvre d'activités concrètes, notamment via le Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique.

Le Sommet de la Valette adopte également une déclaration politique et un plan d'action commun. Le but du plan d'action est de renforcer la coopération concernant la migration, y compris des actions concrètes visant à:

- maximiser les avantages, en termes de développement, de la migration et lutter contre ses causes profondes;

- mieux organiser les canaux légaux pour la migration et la mobilité;

-assurer la protection internationale des migrants et des demandeurs d'asile;

- intensifier la lutte contre les réseaux criminels engagés dans le passage clandestin de migrants et le trafic d'êtres humains;

- organiser la coopération en matière de retour et de réadmission.

Partager cette page

Références