Stratégie par bassin maritime: mers Adriatique et Ionienne

D'une stratégie maritime à une stratégie macrorégionale pour les mers Adriatique et Ionienne

La nouvelle stratégie de l'UE pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne a été lancée le 17 juin 2014.

Elle porte principalement sur les possibilités offertes par l’économie maritime: «croissance bleue», transports terre-mer, connectivité en matière énergétique, protection de l’environnement marin et promotion du tourisme durable. Ces secteurs sont appelés à jouer un rôle essentiel dans la création d’emplois et le renforcement de la croissance économique dans la région. Le point de départ de ce projet est la «stratégie maritime pour la mer Adriatique et la mer Ionienne», adoptée le 30 novembre 2012 et désormais intégrée dans la nouvelle stratégie.

Il s’agit de la première «stratégie macrorégionale» de l’UE associant un nombre aussi élevé de pays non membres de l'UE (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro et Serbie), qui coopèrent avec des pays de l’UE (Croatie, Grèce, Italie et Slovénie). Chaque élément du plan d'action a été conçu grâce à l'action coordonnée de deux pays (un État membre de l'UE et un pays non membre).

1. La Grèce et le Monténégro pour la «croissance bleue»: ce volet vise à stimuler une croissance innovante dans les secteurs maritime et marin, en favorisant un développement économique et des emplois durables, ainsi que l'émergence de débouchés commerciaux dans l’économie dite bleue.

2. L'Italie et la Serbie pour l'«interconnexion de la région» (réseaux de transport et d’énergie): ce pilier a pour objectif d’améliorer la connectivité en matière de transports et d’énergie dans la région ainsi qu’avec le reste de l’Europe.

3. La Slovénie et la Bosnie-Herzégovine pour la «qualité environnementale»: ce pilier a pour objectif d’améliorer la qualité de l’environnement grâce à une meilleure coopération à l'échelle de la région.

4. La Croatie et l'Albanie pour le «tourisme durable»: ce volet vise à libérer tout le potentiel de la région pour un tourisme de qualité, innovant, durable et responsable.

En outre, le renforcement des capacités, la recherche et l’innovation, et le soutien aux PME sont considérés comme des aspects transversaux. L’atténuation du changement climatique et l’adaptation à celui-ci, ainsi que la gestion des risques de catastrophes sont des principes horizontaux communs aux quatre piliers.

Contexte

La stratégie maritime pour les mers Adriatique et IonienneToutes les traductions. (2012) analyse les besoins et le potentiel des activités liées au secteur maritime et établit un cadre afin de coordonner les efforts de toutes les parties prenantes. Elle vise à atteindre les objectifs suivants:

  • une économie maritime prospère, source de croissance et d'emplois;
  • un environnement marin plus sain;
  • un espace maritime plus sûr;
  • une pêche plus durable et responsable.

Ces objectifs constituent les quatre priorités de la stratégie. Ils ont été fixés à la suite de vastes consultations organisées en 2012 sous la forme d'ateliers destinés aux parties prenantes (1: Athènes, 2: Trieste, 3: Portoroz). Ces objectifs et les actions proposées ont été examinés lors d'une conférence des parties prenantes intitulée «Setting an Agenda for Smart, Sustainable and Inclusive Growth from the Adriatic and Ionian Seas» [Une stratégie de croissance intelligente, durable et inclusive dans les régions de la mer Adriatique et de la mer Ionienne – Zagreb (Croatie), 6 décembre 2012].

Les conclusions de la conférence pdf - 31 KB [31 KB] Toutes les traductions. ont confirmé l'adhésion au cap poursuivi par la stratégie maritime de 2012 et jeté les bases d'un plan d'action. Elles ont toutefois aussi fait apparaître la nécessité d'une stratégie macrorégionale plus large.

Le contenu de la stratégie maritime est aujourd'hui intégré à la stratégie de l'UE pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne (vidéo).

Le Conseil européen des 13 et 14 décembre 2012 pdf a demandé à la Commission de présenter une stratégie de l’Union pour la région adriatico-ionienne avant la fin de 2014, en s'appuyant sur les expériences des régions du Danube et de la mer Baltique. La nouvelle stratégie prend en compte les résultats des consultations publiques des parties prenantes menées en ligne de septembre 2013 à janvier 2014, ainsi que les conclusions des débats qui se sont tenus lors du séminaire des parties prenantes intitulé «Boosting Blue Growth in the Adriatic and Ionian Region: towards an Action Plan, for the EU Strategy for the Adriatic and Ionian Region (EUSAIR)» (Stimuler la croissance bleue dans la région adriatico-ionienne: vers un plan d'action pour la stratégie de l'UE pour la région – Bruxelles) et lors de la conférence organisée à Athènes les 6 et 7 février 2014. La stratégie macrorégionale a été présentée au Conseil le 18 juin 2014 et les chefs d'État et de gouvernement de l'UE, réunis au sein du Conseil, devraient l'adopter dans le courant de l'année, pendant la présidence italienne.

Deux études ont évalué le potentiel de croissance bleue des mers Adriatique et Ionienne. Elles analysent la situation actuelle et le potentiel de développement des pôles d'activités maritimes dans les bassins maritimes. Leurs résultats sont publiés sur le Forum maritime.

En savoir plus

Nouvelles

  • 16/01/2015 - Bringing the Atlantic Maritime Strategy to life

    Key players from across the maritime sector will come together in Porto on 20th January to share ideas and unlock funding for projects under the Atlantic Maritime Strategy Action Plan.

  • 03/12/2014 - Atlantic stakeholder conference in Porto on 20 January 2015

    As part of the implementation of the Atlantic Action Plan, the European Commission invites stakeholders to share their practical knowledge and ideas at the Atlantic Stakeholder Platform conference. Registration is now open.

  • 05/11/2014 - Making Blue Growth Happen in the Mediterranean

    Speech by Lowri Evans at Blue Day opening session - an event organised by the Italian Presidency and the European Commission, Augusta, Sicily, 30 October 2014