Chemin de navigation


Vous êtes...

Présidence grecque du Conseil de l'UE
Année européenne 2013 du citoyen
Stimuler la croissance et les emplois dans la culture
FacebookFlickrRSSImprimerYoutubeTwitter

26.09.2012 La Commission européenne donne le coup d’envoi de sa stratégie visant à stimuler la croissance et les emplois dans les secteurs de la culture et de la création.

    La Commission européenne a dévoilé le 26.09.2012 une stratégie visant à exploiter pleinement le potentiel des secteurs de la culture et de la création dans l’UE en vue de stimuler la croissance et l’emploi. Ces secteurs, constitués d’entreprises et d’organisations qui travaillent dans le domaine de l’architecture, de l’artisanat d’art, du patrimoine culturel, du design, des festivals, du cinéma, de la télévision, de la musique, des arts visuels, des arts du spectacle, des archives et bibliothèques, de l’édition ou encore de la radio, représentent jusqu’à 4,5 % du PIB et 8,5 millions d’emplois dans l’Union européenne. Ils doivent toutefois faire face à d’importants défis découlant de la transition numérique et de la mondialisation, ainsi que de la forte fragmentation culturelle et linguistique des marchés. Enfin, l’accès aux financements reste un obstacle majeur.

    La nouvelle stratégie élaborée par la Commission doit permettre de renforcer le potentiel de compétitivité et d’exportation de ces secteurs et de maximiser les retombées positives dans d’autres domaines tels que les TIC, l’innovation ou la rénovation urbaine. La Commission recommande une série d’actions pour offrir aux secteurs de la culture et de la création des conditions favorables à leur essor. Ces actions sont principalement axées sur le développement des compétences, l’accès au financement, la diffusion de nouveaux modèles d’entreprises, l’élargissement de l’audience, l’accès aux marchés internationaux et le renforcement des liens avec les autres secteurs.

    «Les secteurs de la culture et de la création ne sont pas seulement essentiels pour la diversité; ils constituent également un moteur de développement socio-économique dans nos États et nos régions. Les investissements dans ces secteurs aux niveaux local et régional ont souvent produit des résultats spectaculaires, comme l’ont illustré de nombreuses capitales européennes de la culture. Ils engendrent aussi des effets positifs dans d’autres secteurs, et mettent en valeur l’image d’une Europe dynamique, attrayante, créative et ouverte aux cultures et aux talents venant des quatre coins de la planète»,a déclaré Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

    La stratégie, présentée dans un document intitulé «Promouvoir les secteurs de la culture et de la création pour la croissance et les emplois dans l’UE», prévoit une série d’initiatives ainsi que la promotion d’un environnement réglementaire moderne. La Commission cherche également à favoriser une collaboration plus étroite entre les différents domaines d’action, en particulier la culture, l’éducation, l’industrie, les affaires économiques, le tourisme, le développement urbain et régional et l’aménagement du territoire. Elle prévoit aussi la mobilisation de fonds européens pour augmenter les aides financières octroyées à ces secteurs, notamment grâce au programme «Europe créative» de 1,8 milliard d’euros proposé pour la période 2014-2020 et aux fonds destinés à la politique de cohésion.

    Contexte

    D’après le rapport 2010 sur la compétitivité européenne ainsi que d’autres sources, les secteurs de la culture et de la création représentent entre 3,3 % et 4,5 % du PIB et emploient entre 7 et 8,5 millions de personnes. Les données recueillies aux niveaux européen, national, régional et local confirment l’importance économique de ces secteurs, qui affichent un taux de croissance supérieur à la moyenne et font preuve d’une certaine résistance à la récession économique actuelle.

    Des études indépendantes ont montré que les entreprises qui investissent deux fois plus que la moyenne dans les ressources créatives ont 25 % de chances supplémentaires de créer des produits innovants. Les retombées positives concernent également le tourisme, la mode et les secteurs du luxe, mais aussi l’industrie manufacturière traditionnelle.

     

    Plus d'informations:


    Haut de la pageHaut de la page
    A propos de nous
    Centre d'information européen

    José Manuel Barroso 2010-2014
    Viviane Reding 2010-2014
    Rejoignez-nous sur facebook
    Des questions sur l'Europe ? Contactez EUROPE DIRECT
    Les publications de l'UE en un clic!
    Dernière mise à jour : 26/09/2012  |Haut de la page