Chemin de navigation


Vous êtes...

Présidence grecque du Conseil de l'UE
Année européenne 2013 du citoyen
Le budget 2011 de l’UE affiche 1 % d'excédent
FacebookFlickrRSSImprimerYoutubeTwitter

16.04.2012

Le budget 2011 de l'UE, qui s'est élevé à 123 milliards d'euros, affiche un excédent de 1 % (soit 1,49 milliard d'euros). En d’autres termes, 99 % de ce budget ont été exécutés l'an dernier. Ces chiffres sont issus du projet de budget rectificatif n° 3, qui a été adopté aujourd'hui par la Commission européenne. Il s’agit de l'excédent le plus faible enregistré ces dernières années.

    Le budget 2011 de l'UE, qui s'est élevé à 123 milliards d'euros, affiche un excédent de 1 % (soit 1,49 milliard d'euros). En d’autres termes, 99 % de ce budget ont été exécutés l'an dernier. Ces chiffres sont issus du projet de budget rectificatif n° 3, qui a été adopté aujourd'hui 16.04.2012 par la Commission européenne. Il s’agit de l'excédent le plus faible enregistré ces dernières années.

    En vertu des règles applicables au budget de l'Union, ce montant de 1,49 milliard d'euros permettra de réduire d'autant les contributions des États membres au budget de l'an prochain.

    Cet excédent provient essentiellement d'amendes encaissées en fin d'année dans le cadre d'affaires de concurrence (environ 0,7 milliard d'euros) et de sous-exécutions mineures survenues dans différentes sections du budget de l’UE (environ 0,7 milliard d'euros, dont 0,3 milliard du côté de la Commission).

    «Évidemment, cela semble paradoxal d'enregistrer un léger excédent pour le budget 2011 alors que, parallèlement, nous avons annoncé que nous ne pourrions pas honorer des factures d'un montant de 11 milliards d'euros qui sont arrivées en décembre dernier, a indiqué M. Janusz Lewandowski, membre de la Commission chargé de la programmation financière et du budget. Deux raisons sont à l'origine de cette situation: d’une part, il est extrêmement difficile de transférer des crédits d'une partie du budget de l'UE à une autre; d'autre part, les procédures budgétaires sont très lentes et les recettes tardives ne peuvent pas toujours être traitées avant la fin de l'exercice. C'est pourquoi la Commission européenne exhorte sans relâche les États membres et le Parlement européen à s'entendre pour qu'ils confèrent davantage de souplesse au budget de l'UE, de manière à ce que celui-ci soit plus en phase avec la réalité. Malheureusement, nous ne sommes pas parvenus jusqu’ici à nous doter de la souplesse requise pour pouvoir réagir rapidement aux situations nouvelles. Compte tenu de la rigidité des règles en vigueur, un excédent de 1 % constitue le meilleur résultat possible.»

    Pour de plus amples informations:


    Haut de la pageHaut de la page
    A propos de nous
    Centre d'information européen

    José Manuel Barroso 2010-2014
    Viviane Reding 2010-2014
    Rejoignez-nous sur facebook
    Des questions sur l'Europe ? Contactez EUROPE DIRECT
    Les publications de l'UE en un clic!
    Dernière mise à jour : 23/04/2012  |Haut de la page