Chemin de navigation


Vous êtes...

Présidence grecque du Conseil de l'UE
Année européenne 2013 du citoyen
Le tourisme: moteur économique en 2012
FacebookFlickrRSSImprimerYoutubeTwitter

05.03.2012

En 2011, 72 % des citoyens de l’Union européenne sont partis en voyage et plus de 80 % d’entre eux ont déclaré qu’ils le feraient en 2012, soit en effectuant des voyages de courte durée, soit en prenant des vacances plus longues. Tels sont les résultats de la nouvelle enquête Eurobaromètre sur le comportement des Européens vis-à-vis du tourisme, qui met également en lumière les préférences et les habitudes de voyage des citoyens de l’UE. L’Eurobaromètre a également montré que davantage de citoyens ont choisi de rester en Europe pour leurs vacances en 2011; un nombre plus élevé encore a déclaré qu’ils le feront en 2012.

    Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a déclaré: «Les richesses culturelles et naturelles de notre continent et sa longue tradition d’hospitalité tiennent toujours au cœur des Européens. Le secteur du tourisme européen s’est bien maintenu et a même été en situation de croissance en 2011. Nos données révèlent que ce secteur se développera encore en 2012, ce qui confirme que les voyages et le tourisme constituent également de puissants moteurs économiques pour la relance européenne».

     

    Les préférences des touristes européens

    L’enquête Eurobaromètre donne des informations intéressantes sur les préférences des voyageurs européens:

    • La majorité des résidents de l’UE sont des voyageurs convaincus, qui préfèrent organiser leurs vacances eux‑mêmes: 53 % des Européens ont réservé leurs vacances par internet. En consommateurs avertis et organisés, 49 % des personnes qui sont parties en vacances en 2011 ont réservé leur voyage en combinant différents éléments distincts plutôt que d’opter pour une formule de voyage organisé.
    • Toutefois, elles continuent de s’appuyer sur les recommandations données par la famille et les amis pour choisir leur destination. Le «bouche à oreille» s’est révélé utile pour 52 % des voyageurs européens, soit davantage que les sites internet (40 %).
    • Les déplacements sont effectués essentiellement en voiture et à moto. Les personnes qui ont voyagé en 2011 ont utilisé ces moyens de transport à un pourcentage (78 %) bien plus élevé qu’en 2010 (44 %). Toutefois, l’année 2011 a également enregistré une légère augmentation de l’utilisation des avions par rapport à 2010 (46 % contre 39 %).
    • Les vacanciers européens passent leurs nuits principalement dans des hôtels ou des hébergements loués: ils ont préféré séjourner dans des logements payants, quelle que soit la durée de leurs vacances (54 % des personnes qui sont parties en voyage de courte durée et 60 % de celles qui ont passé au moins quatre nuitées en vacances).
    • Les voyageurs européens cherchent le repos et le divertissement: 48 % de ceux qui sont partis en vacances en 2011 avaient cet objectif à l’esprit, soit plus qu’en 2010 (36 %). Les objectifs suivants étaient «soleil et plage» et «visite à la famille et aux amis» (28 %).
    • Ils apprécient les beautés de la nature et la qualité du service: plus de 50 % des résidents de l’UE retourneraient au même endroit pour les particularités naturelles du lieu. Plus de 90 % des Européens ayant répondu à l’enquête étaient satisfaits de leur choix de destination et de la qualité du logement.
    • 72 % des Européens ont voyagé en 2011...: la proportion de citoyens de l’UE qui est partie en vacances l’année passée (72 %) est restée globalement inchangée par rapport à l’année précédente. Les voyageurs européens ont préféré leur propre pays (Grèce: 80 %, Italie: 74 %, Croatie: 73 %), ou un autre pays de l’UE. L’Espagne a été le pays les plus visité en 2011 (11 %), suivie par l’Italie (9 %), la France (8 %), l’Allemagne (5 %), l’Autriche (5 %) et la Grèce (4 %).
    • …et les Européens continueront à voyager en 2012: 73 % des personnes ayant répondu ne renonceront pas à leurs vacances, malgré la crise, même si 33 % ont dû changer leurs projets initiaux. 41 % des personnes interrogées qui voyageront en 2012 ont prévu des séjours prolongés (entre 4 et 13 nuits) plutôt que des voyages de courte durée (27 %). Une fois de plus, ils accorderont la préférence à leur propre pays (52 %) ou à un autre pays de l’UE (37 %). Les destinations privilégiées en 2012 seront l’Espagne (10 %), l’Italie (7 %), la France (6 %), la Grèce (4 %), l’Autriche, le Royaume‑Uni et l’Allemagne (3 %).

     

    L’enquête Eurobaromètre

    Pour la présente enquête Eurobaromètre, plus de 30 000 citoyens âgés de 15 ans ou plus, sélectionnés au hasard, ont été interrogés en janvier 2012 dans les 27 États membres de l’UE ainsi qu’en Norvège, en Islande, en Croatie, en Turquie, dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine, en Serbie et en Israël. C’est la quatrième fois d’affilée que la Commission européenne procède à une enquête d’aussi grande envergure. Ses résultats, présentés de manière analytique par pays et groupe démographique, constituent une mine d’informations comparables pour tous les acteurs du tourisme. Cette enquête contribue au suivi des tendances à court et moyen terme en matière de voyages et de tourisme chez les Européens. Elle permet à la Commission et aux acteurs du tourisme de réagir aux évolutions de la demande dans ce domaine et constitue à ce titre un outil précieux pour la politique du tourisme ainsi que pour les prévisions de ce secteur, en particulier en ce qui concerne les types de tourisme et les destinations principales.

    Contexte

    Selon Eurostat, le secteur européen de l’hébergement touristique a atteint en 2011 des chiffres record dans l’UE‑27, surpassant les résultats d’avant la crise. Les nuitées passées par des non-résidents dans les hôtels et autres établissements similaires ont augmenté de plus de 7 %, tandis que les nuitées passées par des résidents ont progressé de 1,2 %.

    Le plus grand nombre de nuitées passées dans les hôtels par des non‑résidents a été enregistré en Espagne (+14,7 %) et en Italie (+3,9 %), alors que l’augmentation la plus forte du nombre de nuitées passées par des résidents dans des hôtels a été observée en Lituanie (+20,6 %), en Bulgarie (+15,0 %) et en Roumanie (+13,4 %).


    Haut de la pageHaut de la page
    A propos de nous
    Centre d'information européen

    José Manuel Barroso 2010-2014
    Viviane Reding 2010-2014
    Rejoignez-nous sur facebook
    Des questions sur l'Europe ? Contactez EUROPE DIRECT
    Les publications de l'UE en un clic!
    Dernière mise à jour : 14/03/2012  |Haut de la page