Chemin de navigation

L'Europe à la Rockhal - 30 juin 2013
FacebookFlickrRSSImprimerYoutubeTwitter

    Dialogue Citoyen à la Rockhal à Esch/Belval
    30 juin 2013

                                                    


    Au terme d'une discussion intense de 2 heures avec 350 citoyens de la «Grande région» réunis dans la salle de la Rockhal à Esch-sur-Alzette (Luxembourg), des personnalités politiques européennes ont été invitées à résumer en un mot leur vision de l'Europe de demain. Viviane Reding, vice-présidente de la Commission, a mentionné la «solidarité», tandis que pour Nicolas Schmit, ministre luxembourgeois de l'emploi, il s'agissait des «valeurs européennes». Charles Goerens, député au Parlement européen, a évoqué la «dignité», et Felix Braz, député au Parlement luxembourgeois, a appelé de ses vœux une «Europe fédérale, forte et décentralisée». Ce dialogue avec les citoyens s'inscrivait dans le cadre d'un vaste festival citoyen rassemblant des participants du Luxembourg, de France, de Belgique et d'Allemagne, qui ont débattu de politique européenne, applaudi l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne et célébré en famille la richesse culturelle de cette région située au cœur de l'Europe. 

    Le dialogue portait sur les principales préoccupations  des citoyens, notamment la crise et son impact sur les jeunes. «Face à cette crise, tous les pays sont petits. Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons être forts, au sein d'une Union européenne forte.» La vice-présidente Reding a ajouté: «Nous avons besoin de moyens pour améliorer l'éducation et la formation et nous devons faciliter l'accès des PME aux financements.»

    Les participants ont applaudi les mesures de l'UE visant à garantir aux moins de 25 ans qu'ils ne devront pas attendre plus de quatre mois pour se voir proposer un emploi, un stage ou une formation pratique, ainsi que la décision d'investir plus de 6 milliards d'euros dans le financement de projets concrets de lutte contre le chômage des jeunes. Lors du dialogue réunissant, outre des Luxembourgeois, des personnes venues de Lorraine, de Wallonie, de Rhénanie-Palatinat et de Sarre, d'autres instruments destinés à sortir de la crise ont également été abordés, notamment la question du salaire minimum. «Dans une économie sociale de marché, nous devons garantir aux citoyens une rémunération qui couvre leurs principaux besoins», a déclaré le ministre Schmit.

    Interrogés sur le domaine d'action qu'ils considèrent le plus important pour l'UE, plus de 45 % des citoyens ont répondu que cela devrait être la solidarité, tandis que 35 % souhaitaient davantage de participation démocratique et que 13 % ont mentionné la stabilité de l'euro. Charles Goerens a appelé de ses vœux un budget européen qui traduise la solidarité en actions concrètes et Viviane Reding a souligné que «la solidarité et la solidité doivent aller de pair».

    Le public a également mis l'accent sur la protection des données privées , compte tenu des révélations dans la presse selon lesquelles la NSA, l'agence de sécurité américaine, aurait placé sous écoute des bâtiments de l'UE sur le territoire américain et obtenu systématiquement l'accès aux données de télécommunications en Europe. «On ne s'espionne pas entre partenaires», a déclaré Mme Reding. «La protection des données est un droit fondamental de l'Union. Je me battrai pour le respect de normes strictes en matière de protection des données.»


    Le débat organisé à Esch fait partie d'une série d'environ 45 dialogues avec les citoyens, programmés de septembre 2012 à mars 2014 dans les 28 États membres de l'Union, à l'initiative de la Commission.

    Le dialogue avec les citoyens d'Esch se poursuivra sur la plateforme internet «Débattre l'Europe». Pour participer: http://www.debatingeurope.eu/2013/06/30/liveblog-citizens-dialogue-in-luxembourg/


    lien vers le Forum Jeunes:

    • Photos du Dialogue Citoyen à la Rockhal, à Esch-sur-Alzette, le 30 juin 2013

    Haut de la pageHaut de la page
    Dernière mise à jour : 12/06/2014  |Haut de la page