Chemin de navigation

Les langues pour la croissance et l'emploi

Quel est l'enjeu?

Le développement de compétences linguistiques et de communication solides est important, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

Un trop grand nombre d’entreprises européennes perdent des contrats par méconnaissance d'autres langues et cultures. Une approche plus stratégique de la communication multilingue est donc nécessaire.

Les jeunes qui maîtrisent des langues étrangères peuvent étudier ou suivre une formation à l’étranger. Ils se forment dans des disciplines spécifiques tout en renforçant leurs compétences linguistiques et de communication interculturelle — un atout indéniable pour les employeurs.

Une étude sur les effets d'Erasmus, le programme européen d'échange d'étudiants,pdf(14.79 Mb) Choisir les traductions du lien précédent  montre que les diplômés possédant un expérience internationale réussissent nettement mieux sur le marché de l’emploi.

Que fait la Commission?

La Commission européenne coopère avec les acteurs de l’éducation et du monde du travail pour développer les compétences requises par le marché du travail. Le panorama européen des compétences de la Commission permet aux États membres, aux associations professionnelles et aux syndicats de contribuer à déterminer les compétences qui seront recherchées dans les différents secteurs, ainsi que les besoins à venir en matière de langues.

ESCO(classification européenne des aptitudes, compétences, certifications et professions) est un autre grand projet de l'UE, qui fait partie de la stratégie Europe 2020. Créé en 2010 avec le soutien du Centre européen pour le développement de la formation professionnelle,  il fournit des informations claires, en 24 langues, sur les compétences, aptitudes et qualifications requises pour exercer différentes professions dans l'UE.

La Commission s'appuie également sur des études explorant les liens entre les compétences linguistiques, la compétitivité et l’employabilité dans l'UE.

Le secteur des langues a de plus en plus besoin de linguistes spécialisés. La Commission cherche à établir des liens entre les universités et les utilisateurs de services linguistiques, notamment par l'intermédiaire du forum «Traduire l'Europe».

Où en est-on?

De 2011 à 2013, la Commission a coordonné une plate-forme des entreprises pour le multilinguisme, qui a abouti à la création d'un réseau pour la promotion de stratégies linguistiques visant à renforcer la compétitivité et l'employabilité (CELAN). Ce réseau vise à recenser les besoins linguistiques des entreprises et des salariés dans l'UE et à proposer des outils pour y répondre.

En juillet 2011, le groupe sur les langues au service de l'emploi a publié un rapportpdf(1.04 Mb) Choisir les traductions du lien précédent  consacré à l'offre de compétences linguistiques et communicationnelles sur le marché du travail.

Enfin, le programme Erasmus+ de la Commission promeut les langues en tant que moteur de croissance.