Chemin de navigation

Accueil

Pays candidats à l'adhésion RSS

Puzzle aux couleurs du drapeau européen © Iosif Szasz-Fabian, fotolia

Tout État européen qui respecte les principes de la liberté, de la démocratie, du respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, ainsi que de l'État de droit, peut demander à devenir membre de l'Union.

Les conditions de l'élargissement de l'UE Choisir les traductions du lien précédent  sont définies dans le traité sur l'Union européenne (article 6, article 49).

Adhésion à l'Union européenne

L'adhésion à l'Union européenne est un processus long et difficile.

Présenter une candidature

La demande de candidature , qui se situe toujours dans le prolongement d'une relation bilatérale étroite avec l'Union, marque le point de départ officiel de la procédure.

Une demande valable entraîne une succession de procédures d'évaluation qui aboutit, le cas échéant, à une invitation à devenir membre.

La demande d'adhésion est soumise au Conseil.

La décision du Conseil

La Commission européenne émet un avis officiel sur le pays candidat et le Conseil se prononce pour ou contre la candidature.

Une fois qu'un mandat de négociation a été accepté à l'unanimité par le Conseil, les négociations entre le pays candidat et les pays de l'UE peuvent officiellement commencer.

Toutefois, il ne s'agit pas d'un mécanisme automatique. Plusieurs critères fondamentaux doivent être remplis pour que les négociations puissent être entamées.

Le rythme de progression de chaque pays dépend exclusivement des progrès qu'il réalise pour atteindre les objectifs de l'UE.

Selon les critères dits « Critères de Copenhague Choisir les traductions du lien précédent  », qui ont été définis en décembre 1993 lors du Conseil européen de Copenhague, un pays candidat doit présenter:

  • des institutions stables garantissant la démocratie, l'État de droit, les droits de l'Homme, ainsi que le respect des minorités et leur protection;
  • une économie de marché viable, ainsi que la capacité à faire face à la pression concurrentielle et aux forces du marché à l'intérieur de l'Union;
  • la capacité à assumer les obligations découlant de la qualité d'État membre, notamment le respect des objectifs de l'union politique, économique et monétaire.