Chemin de navigation

Accueil

Instruments visant à résorber l’écart salarial entre les femmes et les hommes dans les entreprises RSS

L’échange de bonnes pratiques organisé en Allemagne les 5 et 6 décembre 2011 portait sur les moyens de réduire l’écart salarial entre les femmes et les hommes. L’Allemagne et l’Autriche ont présenté leurs bonnes pratiques dans ce domaine.

L’écart salarial entre les femmes et les hommes en Allemagne (environ 23 %) est assez élevé par rapport à la moyenne  européenne de 17 %. Afin de remédier à ce problème, l’Allemagne a introduit l’outil logiciel Logib-D ( Lohngleichheit im Betrieb – Deutschland / Égalité salariale dans les entreprises – Allemagne), qui combine plusieurs modules interdépendants:

  • un logiciel permet aux employeurs d’effectuer des évaluations statistiques de l’égalité de rémunération et de cerner les raisons éventuelles de l’existence d’un écart salarial entre les sexes au sein de leur entreprise;
  • un programme de consultance gratuit à l’usage des entreprises prévoit l’attribution d’un label à celles qui utilisent l’outil Logib;
  • un site web sur l’égalité salariale est régulièrement mis à jour.

En Autriche, les femmes gagnent en moyenne un quart de moins que les hommes. Une modification de la loi sur l’égalité de traitement contribuera à améliorer la situation. Elle comporte un plan d’application progressive de l’obligation faite aux entreprises qui emploient un certain nombre de salariés d’établir des rapports sur les revenus du personnel. À cela s’ajoute une mesure imposant de mentionner des informations sur les conditions de rémunération dans toutes les offres d’emploi et le transfert de compétences renforcées au médiateur chargé de traiter les problèmes de discrimination. Ces dispositions visent à créer plus de transparence en matière de rémunérations.

Les discussions qui ont eu lieu dans le cadre du séminaire ont fait ressortir la nécessité de disposer de données de qualité, l’importance d’une approche de la question basée sur l’ensemble du cycle de vie, le rôle des employeurs et des partenaires sociaux dans les efforts visant à résorber l’écart salarial entre les sexes et la nécessité d’intégrer ces mesures dans des stratégies plus larges portant sur les raisons qui sous-tendent l’écart salarial. De plus, les participants se sont accordés sur l’opportunité d’insister davantage sur l’intérêt que les entreprises peuvent avoir à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Enfin, ils ont conclu que les politiques en faveur de l’égalité entre les sexes doivent être poursuivies en période de crise.

Documents associés

Rapport de synthèsepdf(126 kB) Choisir les traductions du lien précédent 

Documents de discussion (en anglais uniquement):

Commentaires (en anglais uniquement):