Chemin de navigation

  • 
    Diminuer la taille du texte
  • 
    Augmenter la taille du texte
Accueil

Évaluation professionnelle sans aucun parti pris sexiste

Chypre

À Chypre, le gouvernement a accepté la mise en oeuvre de l’évaluation professionnelle dans les secteurs public et privé afin de lutter contre les inégalités en matière de rémunération.

Portugal

Une méthode d’évaluation professionnelle exempte de toute forme de discrimination sexiste a été élaborée pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration au Portugal, dans le cadre d’un projet intitulé «Réévaluation du travail pour promouvoir l’égalité hommes-femmes» . La méthodologie a été mise sur pied par des organisations d’employés et d’employeurs, des organismes publics et un panel de chercheurs, sous la coordination de la Confédération générale des travailleurs portugais (Confederação Geral dos Trabalhadores Portugueses – Intersindical, CGTP-IN). Cette initiative a permis d’évaluer et de comparer les emplois à dominante masculine et ceux à dominante féminine afin de déterminer si l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes résulte d’une évaluation inéquitable du travail des femmes et d’une discrimination sexiste. Un guidepdf destiné à l’application pratique d’évaluations professionnelles exemptes de toute forme de discrimination sexiste a également été rédigé.

Lituanie

En 2005, des organisations patronales et syndicales nationales ont signé une convention [EN] établissant une «Méthodologie d’évaluation professionnelle des postes et des fonctions» au sein des entreprises et des organisations. Cette méthodologie implique une évaluation professionnelle fondée sur huit facteurs: l’éducation, l’expérience professionnelle, les niveaux de poste et de direction, l’étendue des prises de décision et de la liberté d’action, l’autonomie et la créativité au travail, la responsabilité, la complexité de la fonction et les conditions de travail. La convention a été élaborée pour servir de modèle dans les conventions collectives à l’échelon des entreprises.

Finlande

La loi sur l’égalité des sexespdf [EN] impose aux employeurs d’établir un plan d’égalité des sexes comprenant des propositions visant à réduire les différences salariales entre les hommes et les femmes. Pour promouvoir l’égalité des salaires, un nouveau système de rémunération a été mis en place dans le secteur public en 2006, sur la base d’une évaluation professionnelle exempte de toute forme de discrimination sexiste. Ce système couvre les éléments de rémunération spécifiques à une fonction donnée et liés aux caractéristiques individuelles du travailleur, comme ses performances. Les objectifs de l’évaluation professionnelle sont définis dans les conventions collectives. Un groupe de travail réunissant des employeurs et des organisations syndicales de Finlande ont également mis sur pied un cadre d’évaluation professionnelle exempt de toute forme de discrimination sexiste.

Royaume-Uni

Les entreprises établies au Royaume-Uni sont encouragées à mettre en place une méthode d’évaluation professionnelle exempte de toute forme de discrimination sexiste. C’est un moyen de garantir le respect de l’égalité hommes-femmes dans les systèmes de rémunération. Bien que la législation en la matière n’impose pas à l’employeur de mettre en place une évaluation professionnelle exempte de toute forme de discrimination sexiste, c’est là un outil souvent utilisé pour appliquer le principe de rémunération égale pour un travail de valeur égale dans le cadre de comparaisons salariales des différents postes. Par exemple, dans les services publics, un système d’évaluation et de classification professionnelle a été mis sur pied. Il s’agit d’une méthodologie analytique exempte de toute forme de discrimination sexiste, utilisée pour évaluer les postes de tous les employés. Des systèmes similaires ont été élaborés pour les fonctionnaires locaux et dans les secteurs de l’éducation et de la santé.

La Commission pour l’égalité et les droits de l’homme (Equality and Human Rights Commission) du Royaume-Uni a élaboré une série de directives à l’adresse des employeurs [EN] sur la mise en place d’une évaluation professionnelle exempte de toute forme de discrimination sexiste. L’évaluation professionnelle est par ailleurs encouragée à travers des audits d’égalité salariale, un outil conçu pour les entreprises de plus de 50 employés afin d’identifier l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes.

Suède

En Suède, l’évaluation professionnelle exempte de toute forme de discrimination sexiste a souvent été intégrée dans le cadre de conventions collectives sur la base de quatre critères: connaissance et expérience, degré d’effort, responsabilité et conditions de travail. D’autres facteurs peuvent également être pris en considération, comme le stress physique et psychologique, les compétences et le degré d’indépendance, la planification et la prise de décision. Toutefois, la loi sur l’égalité des chances permet l’exécution d’évaluations indépendantes par des experts ou par le médiateur de l’égalité des chances. Des enquêtes sur l’égalité salarialepdf [EN] sont organisées sur les lieux de travail afin d’identifier l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes et de rectifier toute forme de discrimination sexiste dans ce domaine. De plus amples informations à ce sujet sont disponibles dans la Stratégie sur l’égalité des chancespdf [EN].

Belgique

En Belgique, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a également élaboré un guide du non-sexisme dans l’évaluation et la classification des fonctionspdf. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un engagement visant à réduire l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes.

Liens


Vous trouverez ici tous les documents relatifs à l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes Choisir les traductions du lien précédent .