Chemin de navigation

Autres actions menées par les partenaires sociaux

Pays-Bas

Les Fédérations des syndicats des Pays-Bas se sont employées à réduire les différences salariales entre les hommes et les femmes. La FNV, la Fédération syndicale des Pays-Bas, a mené des activités de sensibilisation et des négociations collectives sur l’égalité des rémunérations et a développé, en collaboration avec l’Université d’Amsterdam-AIAS, un indicateur salarial afin de permettre à un employeur ou à un employé de calculer la rémunération appropriée à une fonction spécifique. Cet indicateur salarial a été adopté par la Fondation centrale du travail. Les partenaires sociaux ont également participé, avec l’appui du gouvernement, à la Journée annuelle de l’égalité salariale afin de conscientiser les employeurs et les employés à l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes.

Royaume-Uni

Les organisations syndicales du Royaume-Uni sont riches d’une longue histoire militante en faveur de l’égalité salariale. Un grand nombre d’initiatives et de campagnes menées par des syndicats sur l’égalité salariale ont été documentées dans les «archives de l’égalité salariale», où des séquences vidéo, des films et du matériel d’archive sont disponibles, de même que des interviews avec des femmes et des représentants syndicaux évoquant des cas d’inégalité.

L’organisation syndicale du secteur public, l’Unison, fait campagne en faveur de l’égalité salariale depuis de nombreuses années et a mis sur pied des directives de négociation à l’adresse des représentants syndicaux, de même qu’une stratégie en faveur de l’égalité salariale. L’Unison a soutenu de nombreuses femmes dans leur combat, les incitant à porter les dossiers d’inégalité salariale devant les tribunaux. Elle a également négocié deux conventions de références ayant conduit à la réévaluation du travail de la femme, connues sous le nom de «Single Status Agreement» (Convention du statut unique) au sein des gouvernements locaux et d’«Agenda for change» (Programme pour le changement) dans le secteur des soins de santé.

Une autre initiative, intitulée «Close the Gap», a été mise sur pied en partenariat avec le gouvernement, les employeurs et les organisations syndicales d’Écosse afin de résoudre le problème de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes. Cette initiative vise à fournir des ressources, des directives et des informations de sensibilisation du grand public et à faire la promotion d’une approche positive à l’égard de la réduction de l’inégalité salariale. Parmi les partenaires du projet, citons le gouvernement écossais et les organismes publics de soutien Scottish Enterprise, Highlands & Islands Enterprise et Skills Development Scotland, de même que la Commission de l’égalité et des droits de l’homme et le Congrès des organisations syndicales écossaises.

Belgique

Les Fédérations syndicales belges ont signé une charte intitulée Gender mainstreaming en 2004. Cette initiative a conduit à la mise en place d’une nouvelle approche pour les organisations syndicales et à un principe d’intégration du genre dans toutes leurs activités, dont une représentation équilibrée des femmes dans les organes de prise de décision et les négociations collectives.

La réduction de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a fait partie des priorités majeures, impliquant notamment la participation à la Journée de l’égalité salariale, qui vise à sensibiliser le grand public aux inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

L’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a également été impliqué dans une réforme du système de classification professionnelle dans le cadre du projet fédéral EVA. Son objectif est de réduire les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes. Les partenaires sociaux se sont également penchés sur la discrimination de la classification professionnelle dans le but de faire la promotion d’une approche neutre des genres au sein des systèmes de rémunération. Enfin, ils ont mis sur pied une check-list très utile.

Vous pouvez trouver de plus amples informations sur l’écart de rémunération en Belgique dans le rapport annuel rédigé par le ministère de l’Emploi et de l’Égalité des chances.

Que peuvent faire les partenaires sociaux pour réduire l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes?

Les partenaires sociaux ont un rôle crucial à jouer dans la réduction de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes sur le lieu de travail. Vous trouverez ci-dessous quelques moyens d’action:

  • Mener des audits/enquêtes sur l’écart de rémunération et des plans d’action afin d’identifier les discriminations sexistes inhérentes au système de classification professionnelle et faire face aux problèmes de sous-représentation des femmes aux postes à responsabilité et au salaire élevé;
  • Mettre en place des politiques d’égalité salariale sur le lieu de travail;
  • Accroître la perception de la valeur des emplois exercés par les femmes à travers des systèmes d’évaluation exempts de toute discrimination sexiste. Ce faisant, il sera possible d’agir contre les systèmes de classification discriminatoires et de mettre le doigt sur certains aprioris sous-jacents quant à la valeur des compétences et des emplois des femmes et des hommes.
  • Faire face à la ségrégation professionnelle où les femmes sont regroupées dans des catégories ou des niveaux de fonction à dominante féminine et sous-payées;
  • Améliorer l’accès aux emplois mieux rémunérés généralement exercés par des hommes, à travers la formation et le développement des compétences des femmes;
  • Promouvoir l’égalité dans la négociation collective sur le terrain;
  • Accroître la sensibilisation à l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes dans les équipes de négociation collective afin que l’égalité salariale fasse partie intégrante de la politique de fixation des salaires;
  • Développer une réglementation du temps de travail laissant la place à plus de flexibilité et offrant des heures de travail permettant un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle pour les hommes et les femmes;
  • Améliorer le statut et la protection du travail à temps partiel et s’assurer de l’égalité des conditions de travail et de la rémunération des travailleurs à temps partiel et des travailleurs à temps plein.

Vous trouverez ici tous les documents relatifs à l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes.

Thème liés à la justice sur Twitter