Chemin de navigation

Accueil

Indépendance économique égale RSS

Ouvrière © European Union

En dépit d'une tendance générale vers une plus grande égalité dans la société et sur le marché du travail, les progrès en matière d'élimination des inégalités entre les sexes restent lents. L'indépendance économique est une condition sine qua non pour que les femmes comme les hommes puissent exercer un contrôle total sur leur vie et poser de réels choix.

Le taux d'emploi des femmes à travers l'UE varie entre 40 % et 75 %, avec toutefois une moyenne européenne de 75,8 % pour les hommes et de 62,5 % pour les femmes (2009).

En vue d'atteindre les objectifs d'Europe 2020 Choisir les traductions du lien précédent , à savoir un taux d'emploi de 75 % pour les femmes comme pour les hommes, il convient d'accorder une attention particulière à la participation au marché du travail des femmes âgées, des mères célibataires, des femmes handicapées et des femmes migrantes ou issues d'une minorité ethnique.

L'influence de la parentalité sur la participation au marché du travail reste à ce jour très différente selon le sexe: seules 65,6 % des femmes ayant des enfants de moins de 12 ans travaillent, contre 90,3 % des hommes. Cette situation est le reflet d'un partage inégal des responsabilités familiales, mais traduit également souvent le manque de possibilités d'équilibre entre vie familiale et vie professionnelle.

Les femmes travaillent davantage à temps partiel que les hommes (elles représentent plus de 75 % des travailleurs à temps partiel), dans des secteurs et à des postes moins bien valorisés.

En Europe, près de 60 % des titulaires d'un diplôme universitaire sont des femmes, mais elles représentent pourtant moins de 33 % des scientifiques et des ingénieurs de l'UE et constituent près de 80 % de la population active dans les secteurs de la santé, de l'éducation et du bien-être.

Le marché du travail à forte ségrégation entre les sexes, le difficile équilibre entre la vie familiale et professionnelle, la sous-estimation des compétences et du travail des femmes constituent quelques-unes des causes complexes des écarts de rémunération persistants entre les hommes et les femmes.
Dans l'UE, les femmes gagnent en moyenne 16% de moins que les hommes par heure de travail prestée Choisir les traductions du lien précédent .

En vue de combattre ces inégalités, la Commission entend:

  • promouvoir l'égalité entre les sexes dans le cadre de la stratégie Europe 2020 et de ses initiatives phare Choisir les traductions du lien précédent ;
  • encourager la création d'entreprises par des femmes English et l'emploi indépendant au féminin;
  • évaluer les disparités persistantes au niveau du droit à des congés pour raisons familiales Choisir les traductions du lien précédent , notamment en ce qui concerne le congé de paternité et l'interruption de carrière, et les solutions possibles pour y mettre un terme;
  • rendre compte des performances des États membres en matière de structures d'accueil des enfants;
  • soutenir l'égalité entre les femmes et les hommes dans toutes les initiatives d'immigration et d'intégration des migrants.

L'ensemble des documents relatifs à l'indépendance économique égale Choisir les traductions du lien précédent  est disponible ici.