Chemin de navigation

Accueil

État du phénomène de la drogue au sein de l'UE RSS

Capsules de pavot, contenant les graines utilisées pour la fabrication de drogues illégales © moonrun, fotolia

La consommation de drogues dans l'UE reste élevée.

Chaque année dans l'UE, 6 100 individus décèdent des suites d'une overdose.

Dans l'UE, 1 700 personnes meurent du VIH/sida dû à la consommation de drogues et 1 800 sont infectées par le VIH à cause de l'abus de drogues.

Au moins 73,6 millions d'Européens ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis au moins une fois dans leur vie, tandis qu'ils sont respectivement 14,1 et 11,4 millions à avoir essayé la cocaïne et les amphétamines.

On estime que 1,4 à 1,5 millions d'Européens consomment des opiacés tels que l'héroïne, mais cette consommation s'est généralement stabilisée au sein de la population. Néanmoins, elle continue d'être à l'origine de la plupart des problèmes de santé et des cas de mortalité parmi les toxicomanes.

Environ 730 000 opiomanes ont reçu un traitement de substitution en 2012 (derniers chiffres disponibles).

La plupart des consommateurs de drogues illicites ont entre 20 et 30 ans, mais des substances telles que le cannabis sont également de plus en plus consommées par des adolescents âgés de 14 à 18 ans.

Dans de nombreux cas, les drogues illicites sont consommées en association avec des substances licites comme l'alcool et le tabac, un phénomène connu sous le nom de polytoxicomanie.