Chemin de navigation

Accueil

Politique de contrôle des drogues - glossaire RSS

  • A
  • B
  • C
  • D
  • E
  • F
  • G
  • H
  • I
  • J
  • K
  • L
  • M
  • N
  • O
  • P
  • Q
  • R
  • S
  • T
  • U
  • V
  • W
  • X
  • Y
  • Z

a

  • Amphétamines et stimulants de type amphétamine

    Les drogues de type amphétamine comprennent, entre autres, l'amphétamine elle-même (speed), la méthamphétamine et l'ecstasy (MDMA).

    Il s'agit de stimulants du système nerveux central, qui comptent parmi les drogues les plus couramment consommées au sein de l'UE. Les amphétamines sont vendues sous la forme de poudres, de liquides, de cristaux, de comprimés et de capsules.

b

  • BZP

    La 1-benzylpipérazine (BZP) est une substance de synthèse.

    De même que l'amphétamine et la méthamphétamine, la BZP est un stimulant du système nerveux central, mais sa puissance est nettement moindre (environ 10 % de celle de la D-amphétamine).

    Les mesures de contrôle à l'échelle européenne de la BZP sont entrées en vigueur en mars 2008.

  • Buprénorphine

    La buprénorphine fait partie des opiacés de synthèse utilisés en thérapie de substitution.

    Cette forme de traitement aide les toxicomanes à retrouver une vie normale en étant traités avec une substance qui les empêchent d'être en état de manque.

c

  • Cannabis

    Le cannabis est une drogue d'origine naturelle produite à partir de différentes parties de la plante de cannabis. Il s'agit d'un sédatif et d'un hallucinogène doux, dont le principal principe actif est le tétrahydrocannabinol (THC).

    Le cannabis est la drogue la plus largement consommée au sein de l'UE.

  • Cocaïne

    La cocaïne est un stimulant extrait des feuilles du cocaïer.

    Le nom chimique de la drogue après traitement est le chlorhydrate de cocaïne. Elle est généralement vendue "dans la rue" sous la forme d'une poudre cristalline, connue sous différents noms tels que "coke", "neige" et "Charlie".

  • Cocaïne "crack"

    La cocaïne "crack" est le nom de rue de la cocaïne qui a été traitée pour être fumée ou inhalée sous forme de vapeurs et offrir ainsi des effets immédiats et fulgurants.

d

  • Drogues de synthèse

    Les drogues de synthèse sont des substances produites artificiellement pour le marché illégal et presque entièrement fabriquées à partir de composés chimiques dans des laboratoires illégaux, comme les amphétamines, les méthamphétamines et les benzodiazépines.

e

  • EDDRA

    L'échange d'informations sur les activités visant la réduction de la demande de drogues English English (EDDRA) se compose des banques de données en ligne de l'OEDT English et fournit des informations sur une série d'interventions évaluées en matière de prévention, de traitement et de réduction des risques dans les pays de l'UE, ainsi que sur des interventions dans le cadre du système de justice pénale.

  • Ecstasy

    Le terme ecstasy fait référence à des substances de synthèse chimiquement liées aux amphétamines, mais dont les effets diffèrent.

    Cette drogue se présente le plus souvent sous la forme de comprimés et est très répandue dans le milieu des boîtes de nuit.

  • Euphorisants légaux

    Les "legal highs", ou euphorisants légaux, sont des substances de synthèse psychoactives ou à base d'herbes qui produisent des effets identiques ou comparables aux drogues illicites comme la cocaïne et l'ecstasy.

    Ils sont destinés à c ontourner la législation relative au contrôle des stupéfiants et sont commercialisés en tant que nutriments pour plantes, sels de bain ou produits d'entretien de bassins.

h

  • Héroïne

    L'héroïne est un opiacé naturel obtenu à partir de la morphine, extraite du pavot à opium. L'héroïne "de rue" la plus connue est vendue sous la forme d'héroïne "brune" et, dans une moindre mesure, d'héroïne blanche (sous forme de sel).

    Elle peut être soit fumée ou dissoute dans l'eau et injectée, soit sniffée si elle est très pure.

m

  • Méphédrone

    La méphrédone est une drogue stimulante appartenant à la classe chimique des cathinones, un groupe de drogues "cousines" de la famille des composés d'amphétamine.

    La méphrédrone a été commercialisée par des fournisseurs en ligne en tant qu'alternative légale à l'ecstasy ou à la cocaïne.

    Elle est interdite dans l'Union européenne depuis 2010.

  • Méthadone

    La méthadone est utilisée en thérapie de substitution.

    Cette forme de traitement aide les toxicomanes à retrouver une vie normale en étant traités avec une substance qui les empêchent d'être en état de manque.

p

  • Précurseurs

    Les produits chimiques précurseurs sont nécessaires à la fabrication de drogues illicites telles que la cocaïne, l'héroïne, l'ecstasy et les méthamphétamines.

    La légalité de leur mouvement international est régie par des conventions internationales et, au niveau européen, par des règlements communautaires.

r

  • REITOX

    Reitox English English est un réseau de points focaux nationaux (PFN) mis en place dans les 27 États membres de l'UE, en Norvège, au sein de la Commission English et dans les pays candidats.

    Ces points d'échange et de collecte d'informations forment Reitox, le Réseau européen d'information sur les drogues et les toxicomanies, qui fournit des données à l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies

  • Réduction de l'offre de drogues

    Ce terme couvre le train de mesures et d'instruments légaux visant à réduire l'offre de drogues illicites.

    Il inclut la culture de drogues, la production et le trafic de drogues illicites, le détournerment de précurseurs chimiques importés hors de l'UE, la criminalité liée à la drogue et le blanchiment de capitaux qui y est associé.

  • Réduction de la demande de drogues

    Ce terme couvre les actions visant à réduire la demande de drogues illicites : programmes de prévention, traitement, réduction des risques, services de réhabilitation et de réinsertion sociale.

  • Réduction des risques

    Les objectifs d'une approche de réduction des risques sont de réduire l' incidence des infections liées à la drogue (VIH et hépatite C) et des overdoses, ainsi que d'encourager les consommateurs actifs à prendre contact avec les services sociaux et de santé.

    Les interventions incluent des programmes de distribution d'aiguilles et de seringues, des salles de consommation de drogue et des tests de qualité des drogues illégales (pill testing).

t

  • Traitement de substitution

    Des drogues ont été développées pour contribuer au traitement de l'addiction à l'héroïne.

    Ces drogues comprennent des substituts opiacés de l'héroïne tels que la méthadone et le subutex (buprénorphine) ainsi que des drogues comme la naltrexone, qui inhibent les effets de l'héroïne.