Chemin de navigation

Press releases and News :: La commission de la pêche du Parlement européen soutient la réforme de la politique commune de la pêche

La commission de la pêche du Parlement européen soutient la réforme de la politique commune de la pêche

(19/12/2012) La commission de la pêche du Parlement européen a voté le 18 décembre 2012 en faveur des principaux éléments de la proposition présentée par la Commission pour une nouvelle politique commune de la pêche (PCP). Des amendements approuvant l’obligation juridique de mettre un terme aux rejets et de gérer les stocks halieutiques à des niveaux durables, ainsi que des amendements demandant un processus de décision plus régionalisé ont été adoptés à de larges majorités.

La commissaire chargée des affaires maritimes et de la pêche, Maria Damanaki, a déclaré: «La commission de la pêche du Parlement européen a voté pour une réforme ambitieuse de la PCP en souscrivant à l’approche présentée par la Commission. Je suis particulièrement heureuse que la commission ait apporté son soutien à une politique qui est fondée sur l’exploitation durable des ressources sur la base du rendement maximal durable dès 2015 et qui instaure une interdiction des rejets assortie de dates claires pour mettre un terme aux pratiques génératrices de gaspillages que nous ne pouvons plus nous permettre. Ce sont là de beaux accomplissements de la rapporteure, Mme Rodust, et de la commission de la pêche, et je tiens à les en féliciter. J’attends avec impatience les prochaines mesures du Parlement et du Conseil début 2013 en vue d’assurer une adoption rapide de la réforme de la PCP».
 
La proposition de réforme de la PCP vise à créer les conditions nécessaires pour que les flottes de l’Union soient économiquement viables et à promouvoir l’aquaculture européenne, au profit des communautés qui dépendent de ces activités et des consommateurs. La proposition de réforme des règles fondamentales de la politique commune de la pêche présentée par la Commission repose sur la durabilité. La gestion de la pêche doit faire en sorte que tous les stocks atteignent des niveaux de reconstitution sains qui maximiseront les captures des pêcheurs. La pratique consistant à rejeter dans la mer des poissons parfaitement comestibles, qui entraîne des gaspillages, doit être progressivement abandonnée grâce à la fixation d’obligations et de délais clairs, tout en laissant aux pêcheurs le temps de s’adapter. Les décisions relatives à la gestion de la pêche doivent être prises en associant les pêcheurs et les parties prenantes et doivent tenir compte des spécificités des bassins maritimes.