Chemin de navigation

News :: Parlement européen - Une résolution sur la petite pêche

Parlement européen - Une résolution sur la petite pêche

(23/11/2012) Le Parlement européen a remis la petite pêche côtières au coeur des débats lors de récentes discussions sur la réforme de la politique commune de la pêche (PCP).

Le 22 novembre, les députés européens ont soutenu une initiative sur la petite pêche côtière portée par le député João Ferreira (GUE-NGL), membre portugais de la commission PECH. Selon cette résolution, la petite pêche côtière est dans une situation critique en raison de la crise de la ressource. Cette crise a en effet un plus grand impact sur ces petites structures, qui représentent actuellement environ trois quarts de la flotte de pêche européenne (65 000 embarcations).

Une récente étude du Parlement européen a montré que la flotte artisanale occupe environ 55% des emplois à bord des bateaux de pêche, mais ne produit que 27% de la valeur totale des débarquements. L'emploi y a diminué de 10 à 30% entre 2000 et 2010. Le Parlement plaide pour une politique des pêches qui tienne compte des caractéristiques de cette flotte. Celle-ci comprendrait des créations d'emploi et une pêche basée essentiellement sur des engins passifs. Le peu d'emploi féminin du secteur de la pêche se trouve généralement dans la petite pêche côtière. Dans sa résolution, le Parlement demande des mesures spécifiques en matière d'accès préférentiel à la ressource, de gestion de la flotte, d'aide publique et de mesures de marché.

Dans sa proposition de réforme de la PCP, la Commission confirme l'importance de la petite pêche côtière en Europe. Celle-ci est susceptible de bénéficier au mieux d'une politique des pêches réformées, basée sur l'obligation claire de gérer les stocks au niveau du rendement maximal durable et d'éliminer les rejets. Le paquet réforme contient davantage de mesures spécifiquement ciblées sur la petite pêche côtière, en particulier l'accès au subsides via le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche. Les bateaux de petite pêche peuvent également s'attendre à une intensité d'aide plus élevée (75% au lieu de 50%) via le FEAMP. De même, la proportion de bateaux de petite pêche par rapport à la flotte nationale est un paramètre qui permet d'augmenter l'allocation financière des fonds aux Etats membres. La résolution du Parlement européen va davantage mettre la petite pêche côtière au centre des débats sur la réforme de la PCP.