Le besoin de solidarité

Dans son discours sur l’état de l’Union prononcé le 14 septembre 2016, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a dévoilé le projet de création d’un corps européen de solidarité.

«L’Europe compte de nombreux jeunes qui souhaitent s’engager, contribuer utilement à la société et montrer leur solidarité. Nous pouvons leur en donner les moyens [...]. La solidarité est le ciment de notre Union», a-t-il déclaré.

Le corps européen de solidarité a pour mission d'offrir aux jeunes âgés de 18 à 30 ans la possibilité de participer à un large éventail d’activités, afin d’aider des personnes confrontées à des situations difficiles dans l’UE. Cette participation ne profitera pas uniquement aux jeunes, mais aussi aux autorités nationales et locales, aux organisations non gouvernementales et aux entreprises, auxquelles ils prêteront main-forte pour faire face à de nombreux défis et crises.

Objectifs

  • mettre en pratique les valeurs de solidarité de l’UE;
  • aider à relever les défis en matière de société, d’environnement et de catastrophes naturelles;
  • permettre aux jeunes d’apporter leur aide là où elle est la plus nécessaire.

Possibilités pour les jeunes

  • acquérir une expérience personnelle et professionnelle;
  • acquérir de nouvelles compétences et apprendre de nouvelles langues;
  • aider et soutenir les autres, et notamment les plus vulnérables.

Les jeunes pourront acquérir de l’expérience en étant confrontés à des situations difficiles, par exemple en aidant des communautés à se reconstruire après une catastrophe naturelle, en répondant à des défis sociaux tels que l’exclusion sociale ou en participant à l’accueil et à l’intégration des réfugiés et des migrants.

Possibilités pour les organisations de solidarité

Les organisations exerçant des activités de solidarité (autorité locale, organisation non gouvernementale ou entreprise) pourront recruter des jeunes en vue d’un volontariat, d’un travail rémunéré, d’un stage ou d'un apprentissage, à condition de remplir les critères requis pour devenir une organisation d’accueil et de souscrire à la charte du corps européen de solidarité.

Action de la Commission

La Commission a mis en place deux types de placements. Les 18-30 ans peuvent participer, pendant une durée de 2 à 12 mois:

  • à des projets de volontariat, afin d’exercer des activités à temps plein et non rémunérées;
  • à des projets professionnels, dans le cadre d’un stage, d’un apprentissage ou d’un travail.

L’âge minimum pour participer à un projet de solidarité est de 18 ans, mais il est possible de s’inscrire dès 17 ans.

 

Documents

TéléchargerPDF - 344.3 Ko