Autres activités de l'UE

Les politiques de santé publique ne sont pas les seules armes pour lutter contre le tabagisme:

  • Les taxes élevées sur le tabac sont extrêmement efficaces pour réduire la consommation de tabac, en particulier chez les jeunes. La directive 2010/12/UE sur les droits d'accises appliqués au tabac a modifié la structure et les taux des accises, pour des motifs de santé publique.
  • L'Office européen de lutte antifraude (OLAF) enquête sur le commerce illégal des produits du tabac. La contrebande prive les États de recettes fiscales considérables, nuit aux commerçants qui respectent les règles, et propose des produits qui sont moins chers, donc plus accessibles, ce qui porte préjudice à la santé publique. En 2012, un protocole international sur le commerce illicite des produits du tabac a été négocié et adopté dans le contexte de la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac. Ce nouveau traité international est en cours de ratification.
  • L'UE a consacré jadis une part importante — et controversée — de la politique agricole commune (PAC) à des aides au secteur du tabac. Dans l'intérêt de la santé publique, ces aides directes ont été supprimées.