Tabac

Campagnes antitabac de l’UE

26 % des Européens fument, alors que le tabac continue d'être la première cause de maladies et de décès évitables dans l'UE. 59 % des fumeurs ont tenté d’arrêter, 20 % y sont parvenus.

La Commission européenne a déjà mené de nombreuses actions en matière de prévention et de cessation du tabagisme, en plus de sa politique globale antitabac.

Ces dernières années, plusieurs initiatives ont été organisées pour réduire la consommation de tabac en Europe. Le coût total du tabagisme pour la société européenne a été estimé à 544 milliards d'euros en 2009 . Chaque fumeur qui arrête de fumer contribue donc à alléger la charge financière qui pèse sur les systèmes de soins de santé et l'économie de l'UE.

Les ex-fumeurs, rien ne les arrête (2014-2016)

La dernière édition de la campagne «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête»  visait plus que jamais à aider les personnes de 25 à 34 ans à cesser de fumer en leur faisant prendre conscience des nombreux avantages d'une vie sans tabac, et en leur fournissant les outils pour atteindre cet objectif. Une amélioration de la santé et du bien-être, des revenus plus importants et, en fin de compte, une meilleure qualité de vie, attendent ceux qui décident d’arrêter de fumer.

Les ex-fumeurs, rien ne les arrête (2011-2013)

Cette édition de la campagne «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête»  encourageait et aidait les fumeurs à arrêter. Elle visait à attirer l’attention du public sur les dangers du tabac et à contribuer à l’objectif à long terme d’une Europe sans tabac.

HELP – Pour une vie sans tabac (2005-2010)

La campagne précédente, intitulée «HELP – Pour une vie sans tabac » (2005-2010), était axée sur la prévention du tabagisme, l'arrêt du tabac et le tabagisme passif, et ciblait les jeunes Européens de 15 à 25 ans.