VIH/sida

En 2012, plus de 131 000 nouveaux cas d'infection par le VIH ont été signalés en Europe et en Asie centrale, dont 29 000 pour les pays de l'Union européenne (UE) et de l'Espace économique européen (EEE). S'il existe des traitements efficaces contre le VIH, il n'est toujours pas possible d'en guérir et aucun vaccin préventif n'a encore pu être mis au point. La politique de l'UE est donc axée sur la prévention et l'aide aux personnes porteuses du VIH ou atteintes du sida.

L'aide de l'UE vise à renforcer la coopération entre les autorités nationales, la société civile et les acteurs concernés dans toute l'Europe.

VIH/sida: politiques de l'UE

La communication sur la lutte contre le VIH/sida dans l'UE et les pays voisins, présentée par la Commission en 2009, définit les politiques à suivre pour contribuer à réduire le nombre d'infections et à améliorer la qualité de vie des personnes porteuses du virus ou atteintes du sida.

Cette communication a été traduite en russe par l'ONG AIDS Action Europe (voir son site web).

Par son action, l'UE soutient les efforts déployés par les autorités et les parties prenantes, dans les États membres et les pays voisins, pour:

  • améliorer l'accès à la prévention, aux traitements et aux soins;
  • sensibiliser les migrants venus de pays où la prévalence du VIH est élevée;
  • renforcer les mesures ciblant les populations à risques.

Le plan d'action pour 2014-2016 Choisir les traductions du lien précédent English (en) , qui fait suite au plan d'action pour 2009-2013 Choisir les traductions du lien précédent English (en) , décrit les moyens à mettre en œuvre par l'UE, la société civile, les organisations internationales et les parties prenantes, pour atteindre ces objectifs.

Programme de santé publique

La mise en œuvre des mesures de lutte contre le VIH/sida est financée au titre du programme de santé publique de l'UE Choisir les traductions du lien précédent български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) . L'Agence exécutive pour les consommateurs, la santé et l'alimentation (CHAFEA) dispose de la liste complète des projets de lutte contre le VIH/sida financés par l'UE depuis 2003 Choisir les traductions du lien précédent български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) .

Surveillance

Le rapport 2012 sur la surveillance du VIH/sida en Europe Choisir les traductions du lien précédent English (en) présente les résultats du travail de surveillance mené par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et par l'OMS Europe. L'ECDC et la Commission coopèrent également sur des projets spécifiques, comme la mise en œuvre de la déclaration de Dublin sur la lutte contre le VIH/sida dans l'UE et en Asie centrale.

Coopération

Pour aider à la mise en œuvre des politiques et renforcer la coopération entre les pays, la société civile et les organisations internationales, la Commission a créé:

  • le groupe de réflexion sur le VIH/sida Choisir les traductions du lien précédent English (en) , qui est un forum permettant aux représentants des États membres de l'UE et des pays voisins d'échanger des informations et de renforcer la coopération;
  • le forum de la société civile sur le VIH/sida Choisir les traductions du lien précédent English (en) , qui réunit les principaux réseaux et ONG européens. Il conseille le groupe de réflexion sur l'élaboration et la mise en œuvre des politiques.

Ces deux groupes se réunissent deux fois par an.