L'action de l'UE

On estime que 8 à 12 % des patients hospitalisés dans l'UE sont victimes d'un incident lié aux soins qui leur sont prodigués. Il peut s'agir:

  • d'infections associées aux soins (qui représentent environ 25 % des événements indésirables);
  • d'erreurs liées au traitement;
  • d'erreurs chirurgicales;
  • de dispositifs médicaux défaillants;
  • d'erreurs de diagnostic;
  • de l'absence d'intervention à la suite d'examens médicaux.

La plupart des préjudices subis par les patients peuvent être évités. Les stratégies mises en œuvre pour réduire ces incidents varient toutefois considérablement d'un pays de l'UE à l'autre.

En vertu du traité, l'UE est tenue d'aider les pays membres à coordonner leurs efforts en matière de santé publique. La Commission, qui est bien placée pour les aider à échanger leurs bonnes pratiques, a pris une série de mesures destinées à améliorer la sécurité des patients en Europe.

Paquet concernant la sécurité des patients

  • Le paquet concernant la sécurité des patients Choisir les traductions du lien précédent English (en) fait le point sur les moyens mis en œuvre par la Commission et les États membres pour résoudre ce problème. Il contient le deuxième rapport de la Commission sur la sécurité des patients, y compris la prévention des infections associées aux soins et la lutte contre celles-ci.

Instruments juridiques

Groupe de travail sur la sécurité des patients et la qualité des soins

Le groupe de travail de la Commission sur la sécurité des patients et la qualité des soins Choisir les traductions du lien précédent English (en) rassemble des représentants des 28 pays de l'UE, des pays de l'AELE, d'organisations internationales et d'organes de l'UE. Il contribue à l'élaboration des mesures relatives à la sécurité des patients et à la qualité des soins dans l'UE.